Isabelle Meyer·Isabelle Meyer

Interview d’Isabelle Meyer

Isabelle Meyer a accepté de
répondre à quelques questions.

(Une interview réalisée en Juillet 2014 est disponible ici)

Isabelle Meyer

Ileana faisait elle partie de vos premières idées d’écriture ?
Si Ileana est mon premier livre publié, ce n’est de loin pas la première histoire que j’écris.

A-t-elle mis du temps à se peaufiner et à se révéler entièrement à vous ?
L’idée de base (la fée échouée dans notre monde, qui doit se débrouiller pour passer inaperçue et se battre pour rentrer chez elle) est venue en quelques minutes lors de vacances en caravane en 2001.
J’ai tout de suite jeté l’idée sur le papier, comme toujours, pour ne pas la perdre. Puis l’idée a fait son chemin, et pendant toute une année j’ai rajouté des idées dans un cahier, développé certains aspects de l’intrigue, pas forcément dans l’ordre. Ce n’est qu’au bout d’un an, quand il y avait assez d’idées pour faire 3 ou 4 tomes, que j’ai commencé à rédiger…Et comme l’histoire n’était pas destinée à être publiée, mais écrite uniquement pour le plaisir de ma fille, j’ai pris mon temps pour le premier tome, presque 2 ans d’écriture, deux heures par-ci, par-là…

Nous savons que le troisième tome d’Ileana sort en mars 2010. Qu’en est il du quatrième ?
Je travaille sur le 4ème tome depuis 2002, mais plus spécialement depuis cet été; j’ai un souci avec ce tome, car j’ai deux idées très différentes et je ne sais pas trop laquelle exploiter. Quoi qu’il en soit, j’essaierai de respecter le même délai de parution. vous découvrirez d’ici quelques mois…

Y a-t-il quelqu’un d’autre qu’Ileana en train de mûrir sous votre plume ?
Comme toujours, je mûris de nombreuses idées simultanément, et il faut juste que je trouve le temps de les concrétiser, dès qu’elles seront assez denses et construites pour en faire un livre.
J’ai de nombreux projets, mais qui ne verront peut-être jamais le jour: une série d’albums pour les tout-petits avec un petit héros nommé Tian, une mini-série dérivée d’Ileana pour les petits également, les aventures très science-fiction d’une jeune fille nommée Magali, plus deux autres idées de récits de SF, les aventures fantastiques d’une fille bizarre nommée Noâ (c’est marrant, que des filles!), 3 ou 4 romans pour les adultes: un polar,  l’histoire humoristique d’une femme au foyer, l’histoire de trois copines quadragénaires, un roman réaliste assez noir pour ados, et quelques histoires courtes pour les 6-8ans. Bref, de quoi m’occuper pendant des années!

De ce que j’ai lu sur le site web de la saga, vous avez crée votre monde à 100% grâce à votre imagination. Est ce venu naturellement ou est ce que cela a été un choix de ne pas s’inspirer d’éléments qui auraient pu instaurer des codes, des idées et ainsi freiner les interprétations des lecteurs ?
J’ai délibérément refusé de lire les livres fantastiques que ma fille a beaucoup consommés à une époque, pour ne pas être influencée par ce que font les autres auteurs. Le monde d’Edelynn est d’ailleurs très peu décrit, il n’y a que quelques indications qui permettent au lecteur d’imaginer ce qu’il veut, à part quelques détails plus précis comme la cité d’Illiriane, la clairière des fées, la cité souterraine des ondines, le château de Naragd ou la forêt et la cité de Néourvellen. Chacun y mettra les images qu’il voudra, c’est ça la liberté du lecteur par rapport au spectateur d’un film. Cependant, je ne peux pas dire que je suis à 100% libérée de toute influence, je suis comme chacun la somme de tout ce que j’ai lu ou vécu, et tout ça se retrouve dans ce que j’écris.

En littérature pour la jeunesse, avez vous des auteurs ou des romans qui vous plaisent particulièrement ?
J’ai lu très peu de fantastique pour la raison citée ci-dessus. Mais j’ai lu des tonnes de livres de science-fiction, pas forcément pour la jeunesse (encore que l’un de mes livres préférés, Valentin de Majipoor, de Robert Silverberg, et sa suite « Le château de Lord Valentin », soit à la portée de jeunes lecteurs), et beaucoup de polars (je conseille l’excellent «la mort des bois » de Brigitte Aubert!) Sinon, il y a une très bonne auteure jeunesse à découvrir : Eva Ibbotson. Et comme j’ai un âge certain :-), ce que j’ai aimé lire dans ma propre adolescence n’existe plus forcément…

Je garde un très bon souvenir de notre brève rencontre. J’ai eu grand plaisir à retrouver votre punch et authenticité dans vos romans et vous remercie sincèrement d’avoir permis cet article. Pauline.
Tout le plaisir est pour moi! Quand j’ai des moments de découragement, il me suffit de penser aux lecteurs et lectrices qui m’écrivent des choses si gentilles pour avoir de nouveau la pêche! Le soutien des lecteurs est un élément indispensable pour durer, alors merci de ce que tu fais, ma chère Pauline!

***

La saga Ileana :

Ileana I
Ileana II Ileana III
Ileana IV Ileana V
Ileana VI Ileana VII

***

Les autres livres de l’auteur :

Gaël et Dana Le vase aux trois serpents Tian dans la jungle
Morderir ne veut pas se marier Les princesses casse-pieds

Publicités

8 réflexions au sujet de « Interview d’Isabelle Meyer »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s