Romans étrangers

The Pillars of the Earth

Tom Builder et son rêve de construire sa cathédrale au détriment du confort de sa famille. La séduisante et amoureuse Ellen qui vit dans la forêt avec son magnétique fils Jack. Ce derni est un talentueux sculpteur. Aliena, la belle qui perd son père « Earl of Shiring » et son domaine, et qui veut se battre jusqu’au bout pour que son frère, Richard, regagne son titre. Philip, le « prior of Kingsbridge » qui ne veut que le bien et qui tombe malgré lui dans la manipulation et les ruses. Les Hamleigh, avides de force et de pouvoir mais aussi Waleran Bigod qui ne cherche qu’à servir ses propres intérêts. Tous et bien d’autres se marient de guerre et de sang, d’amour et de haine, de passion et de rage dans The Pillars of the Earth, cette fresque romanesque avec un grand F. Tous vont y voient leur vies s’entrechoquer et s’enlacer avec perfection dans les six parties de ce récit époustouflant à l’époque où l’Anarchie règne sur l’Angleterre après le mystérieux naufrage du White Ship, un navire qui avait notamment à son bord l’héritier du trône. C’est dans ce contexte que Ken Follett édifie son histoire.

Dans un monde où personne n’est ni blanc ni noir, la corruption, le chantage, les arrangements mais aussi la mauvaise fortune et la chance sévissent et servent tout un chacun. Des personnages tous grands bâtisseurs ou destructeurs de leur propres destins. Pions d’un échiquier duquel la reine et le roi, eux mêmes en violente opposition pour regagner le trône, ne leur portent que peu de considération, ils subissent des morts brutales ou inexpliquées, des viols, les lames de l’injustice et des vengeances bien préparées. Ils ont aussi du talent, s’enfuient, s’aiment et se déchirent avec la force de l’enfer jusqu’à ce qu’une paix issue du mérite, de la foi et de toute la beauté de l’âme humaine s’installe. L’essence du monde est contenue dans cet ouvrage passionnant et envoûtant. Dans cet ouvrage ardent, inoubliable, culte.

Présentation de l’éditeur :
Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d’épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles… et de saintes ruses. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. Abandonnant le monde de l’espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une œuvre monumentale dont l’intrigue, aux rebonds incessants, s’appuie sur un extraordinaire travail d’historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l’Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d’une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu’elle n’eût pas de fin.

Publicités

4 réflexions au sujet de « The Pillars of the Earth »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s