Les petites filles modèles

Camille et Madeleine sont deux petites filles au comportement exemplaire, deux sœurs en accord l’une avec l’autre. Rarement en conflit, elles obéissent à leur maman, ont compris que les règles sont mises en place pour leur bien. Elles n’abusent jamais des bonnes choses, jouent et mangent alors raisonnablement. Leur existence change quand une femme, Madame de Rosbourg, et sa fille Marguerite, ont accident près de chez elles. Puisque ces deux pauvres créatures sont seules, Madame de Fleurville leur demande de rester avec elle et ses deux filles. Les trois petites filles s’entendent à merveille, se créent une nouvelle vie ensemble, des journées bien rythmées et au cours desquelles elles éduquent Marguerite à leur image de petites femmes sensées et modérées. Mais leur quotidien n’aurait été que trop parfait si Sophie, une quatrième enfant, n’était pas venue y mettre un peu de piment.

Les petites filles modèles 01 Les petites filles modèles 02 Les petites filles modèles 03 Les petites filles modèles

Espiègle et insoumise, Sophie est cependant aussi battue par son affreuse belle mère, la grosse Madame Fichini. Il ne va pas être facile pour elle de marcher dans les pas de ses amies, si sages et raisonnées en toute circonstance. Mais puisque l’envie de revenir sur le droit chemin est là, il faut persévérer, voire faire des erreurs pour en tirer des leçons. Les caprices de Sophie sont déjà le moteur de bien des aventures dans ce premier volume de la trilogie Les petites filles modèlesLes malheurs de Sophie et Les vacances. Inoubliable, germe déjà ici ce personnage entêté devenu culte. Sa présence permet, ici, de mettre à l’épreuve les efforts de Camille, Madeleine et Marguerite pour différencier ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Sa condition d’enfant battue, comme l’a été Sophie Rostopchine elle même, met en avant ce thème notable dans l’œuvre de l’auteure.

Chez Madame de Fleurville, il n’y a que des femmes. Quand un homme est évoqué, il est qualifié de méchant ou, dans le cas du boucher, Monsieur Hurel, le sauveur de Sophie et Marguerite, il meurt. Aucune présence masculine n’entre en jeu dans l’éducation des demoiselles de cette maison ni dans la vie sentimentale de leurs mères. Aisées, débrouillardes et généreuses, elles se suffisent à elle même. La situation rappelle l’absence d’Eugène de Ségur (mari infidèle) dans la vie de son épouse et également de tout le temps et l’amour que Sophie consacrait à ses enfants et petits enfants. Puisque son histoire épouse les pages, La Comtesse de Ségur, née Rostopchine, livre un ouvrage à l’image de son expérience de femme, de mère, de grand mère. Un travail qui ressemble à ses colères, à ses peines et à ses joies. Mais par dessus tout, un récit qui dès qu’il est évoqué, fait naître un sourire et de doux souvenirs. 

La Comtesse de Segur Integrale 01 Les petites filles modèles 01

Présentation de l’éditeur :
Camille
et Madeleine, les deux sœurs, s’entendent à merveille, partagent les mêmes jeux, les mêmes émotions. Camille, l’aînée, est vive, espiègle, hardie; Madeleine est plus réservée, sensible, solitaire. Promenades en calèche, sauvetage d’un rouge-gorge tombé du nid, indigestions de cassis, disputes et réconciliations, fêtes et parties de campagne… Avec leurs amies Marguerite et Sophie, les petites filles modèles vivent au jour le jour les grandes joies et les petites catastrophes de l’enfance.

La Comtesse de Ségur sur ce blog

La comtesse de Ségur Bonheurs et Malheurs de Sophie Rostopchine Quand la Comtesse de Ségur vit bûler Moscou


3 réflexions sur “Les petites filles modèles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s