Romans français

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Momo vit seul avec son père. La vie n’est pas tous les jours facile, surtout quand on partage peu de choses avec lui, qu’on est sans cesse comparé à un autre et aussi sans nouvelles de maman. Heureusement, Momo est ami avec Monsieur Ibrahim qui tient l’épicerie du coin. Ce dernier, qui s’élève rapidement comme la figure du grand-père, va faire vivre au garçon des expériences uniques car il sait ce qu’est la vie et lui montre !

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, d’Eric Emmanuel Schmitt fait partie du cycle de l’Invisible auquel appartiennent également L’enfant de Noé, Oscar et la dame rose ou encore Le sumo qui ne pouvait pas grossir. Ici, les deux protagonistes mis en scène enseignent à se méfier des apparences et à profiter un maximum de la vie à travers l’histoire d’un jeune homme égaré, aidé dans sa quête de lui même. L’auteur utilise son don pour faire cohabiter l’humour, la tendresse et la gravité des choses dans ce texte où il est effectivement possible d’éclater de rire à une page pour sentir monter un frisson, ou une larme, à celles qui suivent. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran est un bel appel à la tolérance qui fait comprendre aux yeux et au cœur que la beauté est omniprésente et qu’il faut prendre le temps de s’y attarder. Ainsi la vie sera tellement plus belle…

Présentation de l’éditeur :
Paris, années soixante. Momo, un petit garçon juif de douze ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l’épicier, n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue et l’enfant n’est peut-être pas juif.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s