Adrien Silvestre·Adrien Silvestre

Interview d’Adrien Silvestre

Adrien Silvestre est l’auteur de La larme d’Isaris et
de La société d’enquêtes étranges de la tour sud.
Il a accepté de répondre à quelques questions!

Adrien Silvestre

Bonjour Adrien Silvestre, tout d’abord merci d’accepter de répondre à ces quelques questions !
C’est mon plaisir !

Quand vous êtes vous mis à l’écriture ? Avez-vous toujours écrit, noirci des coins de cahiers à l’école ?
Pas seulement des coins, des pages et des pages, (pas toujours montrables d’ailleurs, oh là là ^^) souvent même pendant les cours, et je me suis même fait prendre une fois. (bien sûr le prof de français a réussi à saisir la seule page de toute l’histoire où les personnages se lançaient des noms d’oiseaux. C’était forcé.) Bref j’ai commencé tôt.

D’ailleurs, que lisiez vous quand vous étiez petit ? Quel livre ou auteur vous a donné le goût de la lecture et de l’écriture?
Dumas, et les trois mousquetaires, Caroline et ses amis peluche, Kipling, avec le livre de la jungle sous toutes ses formes, Fantomette la justicière sarcastique, Tarzan, ou encore les six compagnons… Je crois que c’est avec tout ça que je suis devenu définitivement dépendant de la lecture et que le goût de raconter des histoires m’est venu.

Avez-vous des titres ou des auteurs fétiches ? Ceux que vous venez de nous citer seulement ?
Tout ceux cités au dessus évidemment, mais aussi Terry Pratchett le maitre de l’humour, Neil Gaiman, Robin Hobb, Neal Stephenson, Dickens, Balzac et Dostoievsky. (et encore tant d’autres…)

Combien de tomes comptez-vous écrire de l’excellente Société d’enquêtes étranges de la tour sud ?
C’est difficile à dire encore… Il y a au moins trois ou quatre volumes devant nous pour résoudre la quête centrale de Viviane à la recherche de ses origines, mais ensuite je pourrais imaginer tellement d’autres aventures pour les quatre héros qu’il peut tout à fait y avoir des suites. (les personnages qui me courent dans la tête ne veulent pas que je les délaisse, et ils tapent pour se faire entendre)

Êtes-vous plutôt papier et crayon ou clavier d’ordinateur pour écrire vos livres?
Dernièrement plutôt ordinateur, (en grand paresseux) mais j’ai écrit tout me premier roman publié au crayon à papier, et je me ballade toujours avec au moins un carnet sur moi. (que j’arrive souvent à perdre d’ailleurs)

Enfin, comme je le demande aux auteurs qui veulent bien se dévoiler un peu ici, que vous apporte internet, les blogs, les réseaux sociaux qui permettent à des critiques amateurs de diffuser leur avis sur les romans qu’ils ont lus ?
Un contact avec les lecteurs d’une profondeur et d’une efficacité qui n’aurait pas été possible par les moyens traditionnels, et pour moi auteur débutant encore inconnu c’est un moyen de faire connaître mes livres à ceux qui font vraiment vivre le monde de la lecture aujourd’hui. (pour tout ça : merci)

Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces questions Adrien Silvestre, à très bientôt pour un nouveau roman ?!
Je travaille en ce moment sur un roman historique d’espionnage et de suspense qui se passerait au début du 18ème siècle en Angleterre. A très bientôt !

La société d'enquêtes étranges de la tour sud 01

Une réflexion au sujet de « Interview d’Adrien Silvestre »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s