Nancy Peña·Romans jeunesse

Un cirque dans une petite boîte

Le clown a quitté le cirque Carrouselli ! Que faire sans un clown ? De plus, les autres artistes ne peuvent même plus nourrir les animaux correctement, en particulier la jument Adélaïde plutôt friande d’éclairs à la crème. Le directeur du cirque et ses compagnons décident de s’en aller à la capitale, là où le grand nombre de spectateurs sera bon pour les affaires. Accompagnés d’un jeune orphelin, Maric, qui les a suivis et ne veut pas leur dévoiler d’où il vient, les membres de cette belle équipe vont tout d’abord être interdit de représentations avant de libérer la princesse et ses parents d’un rythme de vie de famille bien noir. Des personnages très importants, très haut placés dans la société vont donc devoir faire équipe avec ceux d’un cirque. C’est grâce à leurs différences que l’univers de chacun va être remis en question, revu et corrigé. Après quelques altercations, ils vont réaliser combien ils ont réellement besoin des uns les autres.

Moscou devient ici le lieu de toutes sortes d’aventures et de rêves. Dans cette histoire les animaux parlent, eux et les hommes se comprennent, s’écoutent et prennent des décisions ensemble. Beaucoup de beauté et d’optimisme entraînent le lecteur dans un monde mené par le désir de partager et d’enchanter. Le tout est filé d’or grâce aux mots si bien choisis et aux grandes illustrations de Nancy Peña. Le mariage de la fantaisie et de la poésie est réussi. Celui des bonnes intentions et de la fiction enrichissante également. Comme un coffre que quelqu’un ouvre après des années d’abandon, Un cirque dans une petite boîte est plein de surprises, de nostalgie, de rêves encore chauds. Un ouvragé précieux qui fait disparaître pour un temps.

Un cirque dans une petite boîte

Présentation de l’éditeur :
« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, entrez au cirque Carrouselli ! Venez admirer ses jongleurs, ses acrobates, ses chevaux, ses cl…. » Ses clowns ? Non, car le clown est parti. Et un cirque sans clown, ce n’est plus vraiment un cirque. Le chapiteau du Carrouselli est à moitié vide ; sa caisse aussi. Les artistes ne peuvent même plus acheter d’éclairs à la crème pour la jument Adélaïde, de carottes fraîches pour l’âne Filipp ou de cigares pour le directeur. Alors, la troupe décide de se rendre à la capitale : là-bas, il y a beaucoup d’enfants qui ont besoin de distractions, et peut-être un nouveau clown à engager… Or, pendant le voyage, les artistes découvrent qu’un jeune orphelin s’est joint à eux en douce. Il s’appelle Maric, il a neuf ans et deux passions : les mathématiques et le cirque ! Cherchant à se faire adopter par la troupe, le garçon s’efforce par tous les moyens de se rendre utile. Et s’il trouvait le clown qui manque au Carrouselli ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s