Frenchman

1803, dans un village normand. Le premier consul Bonaparte a besoin d’une armée. Les sergents recruteurs arrivent. Pour son plus grand bonheur, Alban est exempté. Ce qui n’est pas le cas de son meilleur ami Louis de Mauge. Mais le père de Louis a de quoi racheter le billet d’Alban pour faire revenir son fils. Quand Angèle, la femme qu’il aime, sœur d’Alban, lui fait comprendre pourquoi il est revenu, Louis décide de repartir vers l’Ouest pour sauver son ami.

Frenchman raconte les parcours des deux jeunes hommes en pleine immensité de l’Ouest américain. Bien sur, ni l’un ni l’autre ne s’attend à ce que leur aventure leur réserve. Les évènements et les rencontres sont déterminants et Champs-sur-Huguette est bien loin… de plus en plus loin. Amitié, amour, courage, conquête, danger, stupeur. Tous ces ingrédients et bien plus encore s’entrechoquent dans cette bande dessinée éclatante de passion et de talent. La route vers la nouvelle vie que l’auteur offre à ses personnages est à la fois magique et dure, violente. Les paysages sont envoûtants, les indiens très discrets, ce qui est d’ailleurs parfois frustrant. Les péripéties, quant à elles, s’enchaînent et gagnent en gravité de manière croissante jusqu’à un final absolument inattendu. Patrick Prugne signe ici une grande histoire et des planches épatantes, remarquables, saisissantes. Sa suite s’intitule Pawnee.

Présentation de l’éditeur :
Octobre 1803… Dans un paisible village de Normandie, des sergents recruteurs arrivent tambour battant. A l’appel de leurs noms, les jeunes hommes de la région partent grossir les rangs de l’armée du premier consul Bonaparte. A l’autre bout du monde, la Louisiane vient d’être cédée par la France à la jeune nation américaine. Enrôlé comme tant d’autres pour assurer la “pacification” de ces contrées sauvages, Alban, un jeune paysan, doit bientôt embarquer pour la Nouvelle-Orléans. Ce garçon plein de fougue, encore imprégné des idéaux de la Révolution, fait parler la poudre pour défendre un jeune esclave. Arrêté, emprisonné, il risque l’échafaud. Un trappeur français, Toussaint Charbonneau, lui sauve la vie et l’entraîne avec lui dans une expédition qui changera le cours de leur existence.


6 réflexions sur “Frenchman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s