Marie-Aude Murail·Romans jeunesse

Malo de Lange

Malo de Lange, jeune garçon adopté par tante Amélie et tante Mélanie, mène une existence à peu près paisible en compagnie de ces deux vieilles filles, de son amie « la bouillie » et de Mademoiselle Léonie qui le laisse rêver à une belle histoire d’amour. Mais sa vie va changer quand un homme qui prétend être son père le reconnaît grâce à la fleur de lys, la marque des bagnards, qu’un fer rouge lui a laissé sur l’épaule et l’enlève. Malo voit alors son aventure commencer. De l’endroit où il est emmené, il doit s’enfuir, survivre, prouver son innocence et également résoudre le mystère de sa naissance au passage. Les masques tombent, les évènements entrent en collision, tout se rejoint et le héros et ses amis semblent avoir trouvé un semblant de compromis avec leur sort.

Mais par la suite, alors qu’il a un travail qui lui assure un petit revenu et la sécurité, Malo, toujours désireux se lancer dans des enquêtes périlleuses et donc beaucoup plus intéressantes que celles que lui confie son employeur, se retrouve pris au piège de sa bonne volonté d’en finir avec les truands, les voleurs et les chauffeurs et se retrouve réellement au bagne. A qui doit-il faire confiance ? Son seul espoir le sortira-t-il de là ?

Mystérieux, hardi, amoureux, Malo confie au lecteur toutes ces péripéties. Il s’adresse à lui avec tendresse et humour, l’appelle à partager une escapade qui sent bon Charles Dickens ainsi que les personnages profonds, violentés et si vrais de Marie-Aude Murail. Cette sortie au Lapin Volant joue avec le thème de l’enfance. Egratignés, étirés, malmenés par le destin, les personnages doivent batailler avec le monde dans lequel ils sont nés, se sortir des larcins des bars mal famés, éviter la prostitution, la prison ou la torture… Les voilà prisonniers d’une époque qui se referment sur eux, les avalent tous crus s’ils ne possèdent pas une once de caractère.

Heureusement pour les protagonistes de cette histoire, ils sont dotés d’un bagou démentiel et essentiel. Balancés entre les injustices et d’incroyables opportunités, c’est sûrement parce qu’il n’ont rien à perdre qu’ils sont si téméraires et si beaux, qu’ils ne lâchent pas ce dessein que de faire de leur malheur une jolie fortune à vivre pleinement. Et il fallait ce tact, cette plume que l’on connaît à l’auteure de Papa et maman sont dans un bateau ou Miss Charity pour mettre en scène tant de tourments, d’inégalités, de pleurs et de supplices. Il fallait sa plume pour rendre le tout plus léger et parfois drôle, pour faire prendre conscience et pour faire bourlinguer si agréablement.

Malo de Lange, fils de voleur Malo de Lange, fils de personne Malo de Lange et le fils du roi

Malo de Lange, fils de voleur
Présentation de l’éditeur :
Du mystère ! Malo de Lange est le fils de personne. Rien ne permet d’identifier l’enfant recueilli en 1822 par l’abbé Pigrièche à l’orphelinat de Tours. Rien, sauf une marque tatouée sur son épaule, la fleur de lys des bagnards que découvrent, horrifiées, les demoiselles de Lange qui viennent de l’adopter. De l’aventure ! Malo n’a que douze ans, il est à peine éduqué, et déjà le voilà arraché à ses tantes adoptives par un certain Riflard, une brute qui se prétend son père, mais qui le bat et le séquestre. Malo parvient à s’échapper et part sur les routes à la recherche de son vrai père. De l’amour ! Elle s’appelle Léonie de Bonnechose, elle est belle, elle est riche. Malo a décidé que c’était sa fiancée, mais elle n’est pas au courant. Gagnera-t-il son cœur ? Aimera t-elle le fils du voleur ? Un héros partagé entre le bien et le mal !

Malo de Lange, fils de Personne
Présentation de l’éditeur :
De la révolte ! A quoi bon être agent de la Sûreté à 14 ans si l’on est cantonné à des missions sans risque et sans intérêt ? Pour connaître le goût du danger, Malo de Lange se sent prêt à tout. Comme à désobéir à son père, le chef de la police secrète en personne. Du mystère ! Le voilà déguisé en soubrette au service du duc d’Ecourlieu. Malheur ! Le duc est retrouvé pendu et son fameux diamant bleu, le Golconde, a disparu. De l’aventure ! L’affaire mène Malo en enfer. Celui du bagne de Brest, dont il doit à tout prix s’évader pour ne pas crever. De l’amour ! Sa fiancée Léonie est convoitée par un autre. Furme d’Aubert est laid comme un pou, mais possède deux atouts. Il a 18 ans, il est le fils du préfet de police. De drôles de zigs ! Ils s’appellent Mouchique l’empoisonneur, Nini guibole et Moïra de Feuillère, tous voleurs, traîtres et menteurs. Ce sont les nouveaux amis de Malo. Vont-ils l’aider ou le faire chuter ?

Malo de Lange et le fils du roi
Présentation de l’éditeur :
De l’ambition ! En 1835, le jour de ses quinze ans, Malo est nommé lieutenant de la brigade de la sûreté. Son père, qui est aussi son chef, va-t-il enfin cesser de lui parler comme à un enfant ? En guise d’encouragements, Monsieur Personne le traite de bougre d’âne et l’envoie se coucher… Du mystère ! Pas question de dormir ! Malo a eu vent d’un mauvais coup : l’assassinat d’un enfant dont on voudrait voler le coeur. Coïncidence ? Au même moment, dans le quartier, on retrouve, disséminés, des cadavres de chiens mutilés. Un revenant ! Malo est terrifié par un fantôme. Celui d’un jeune garçon au visage creusé par la maladie qui vient hanter ses nuits. Malo semble le connaître, pourtant il ne l’a jamais rencontré. De la magie ! L’affaire le conduit au théâtre du grand Wizzard. Le magicien peut scier une jolie fille en deux et sortir une casserole de haricots fumants d’un carton à dessins. Malo n’en croit pas ses yeux et il n’a pas tort. De l’amour ! Sa fiancée Léonie a un nouveau prétendant. Le baron Côme de la Trimbaldière a trente ans, une réputation de séducteur et tout un tas d’ancêtres. Comment rivaliser ? Un nouveau zig ! Il a onze ans et se fait appeler Toto. C’est le plus jeune des fils du roi Louis-Philippe, que le jeune agent de la sûreté est chargé de protéger. À vivre aux côtés d’un prince, Malo s’aperçoit qu’il ne sait ni danser, ni monter à cheval, ni tirer l’épée. Et surtout qu’il déteste les cours de latin. Mais sauver le fils du roi, ça, il sait !

3 réflexions au sujet de « Malo de Lange »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s