Le coin des BD, Mangas...

Marie-Antoinette, La reine fantôme

Maud est peintre. Sa nouvelle toile représente les jardins du Trianon, endroit très apprécié de Marie-Antoinette d’Autriche. Au cours d’une séance de spiritisme entre amis, elle libère un spectre qui n’est autre que celui de la reine guillotinée en 1793. Celle-ci lui révèle que ce n’est pas son corps qui a été inhumé auprès de Louis XVI et lui demande de l’aider à trouver la paix. C’est sans compter sur le beau-fils de Maud qui compte bien récupérer la fortune de son père aujourd’hui décédé.

Intrigant et original, Marie-Antoinette, la reine fantôme est un bel ouvrage qui fait rêver. La rencontre de Maud et de son compagnon avec celle qui fut la dernière reine de France déclenche jalousie, envie. En effet, qui n’a jamais désiré retrouver un personnage historique qui détiendrait « la » vérité ? Passionnante du début à la fin, la mission de Maud est menacée par Rémy, le fil de feu l’époux de Maud, qui, ruiné, a décidé de tendre un piège à sa belle-mère pour mettre la main sur sa fortune. Cette autre histoire dans l’histoire permet de s’attacher à Maud. Elle est une femme libre, intelligente et déterminée. Les planches, quant à elles, glissent entre le monde des vivants et le monde des morts avec aisance. La lumière, très présente, et les couleurs se sont installées juste à la frontière. Les dessins sont doux, mettent en scène des personnages raffinés et sont aussi, comme eux, pleins de caractère. Les costumes et les décors des années 30 revivent avec beaucoup d’élégance. L’œuvre d’atmosphère de Rodolphe et Annie Goetzinger a de grands atouts.

Marie-Antoinette, La reine fantôme

Présentation de l’éditeur :
Jeune reine espiègle et frivole, puis figure martyre de la Révolution, Marie-Antoinette est une héroïne tragique dont le destin fascine et effraie. Quoi de moins étonnant, dès lors, qu’au terme de sa brève existence, elle n’ait pu trouver la paix, et que son ombre erre encore et hante notre monde ? A l’aube des années 1930, le peintre Maud de Brunhoe croise le fantôme de la reine, et une singulière amitié se crée entre les deux femmes. Maud saura-t-elle délivrer enfin la reine de sa malédiction, faire que cesse sa hantise et que le repos lui soit donné ?

Vous aimerez aussi :

Marie-Antoinette, carnet secret d'une reine Marie-Antoinette, princesse autrichienne à Versailles Marie-Antoinette à fleur de peau marie-antoinette-la-jeunesse-dune-reine

Publicités

4 réflexions au sujet de « Marie-Antoinette, La reine fantôme »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s