Merlin, Tome 1 : Les années oubliées

Merci aux
éditions Nathan!

Qui ne connaît pas Merlin ? Mais qui a déjà pu lire les aventures de sa jeunesse ? Comme l’auteur le dit, personne ne s’est comme « risqué » à écrire ce qui s’est passé avant son temps passé auprès du Roi Arthur à part «quelques rares exceptions comme Mary Stewart ». Ceci, T.A Barron le précise dans une introduction appliquée, claire et très engageante qui ouvre Les années oubliées, le premier tome d’une série de romans pour laquelle il puise dans ses recherches et surtout dans son âme pour satisfaire ses lecteurs.

Tout commence par la naissance (ou la renaissance) de ce héros, par la régurgitation qu’en fait la mer : liquide amniotique et élément de passage entre les mondes. Une mouette, symbole de la liberté, accueille l’enfant qui ne se souvient de rien. Un sanglier les attaque lui et une femme échouée elle aussi pas très loin. Mais un cerf blanc, cet animal royal aux bois qui «renaissent» chaque année, cette représentation de la résurrection, les sauve. Dans ce livre, rien ne s’annonce gratuit, sans sens, innocent.

Emrys et Branwen s’installent dans un petit village. Mais le garçon n’a pas de souvenirs qui précèdent sa septième année. Il ne veut pas croire que cette personne qui s’occupe si bien de lui, lui raconte et lui enseigne tant de choses est sa mère. Qui est-il ? D’où vient-il ? Il est hanté par un vide, celui que son vrai prénom et son passé devraient combler. Déterminé, entêté et aveugle, il décide de partir sur la trace de ses origines.

Son voyage le mènera à  Fincayra, un pays dont lui parlait Branwen et qui lui réserve bien des surprises. Il y rencontrera Rhia, Shim et Fléau, des amis précieux qui, chacun leur tour, se sacrifieront pour lui. Car Fincayra est en danger de mort, chaque parcelle de terre est jour après jour gagnée par la rouille. Emrys n’est pas là par hasard.

C’est par ses actes seulement que le jeune narrateur pourra se définir et là est la première mission de sa quête identitaire. Elle est un vrai tourbillon d’aventures fait de chapitres courts et haletants. Le doute, le mystère, le suspense croisent l’émerveillement. Des couleurs, des senteurs et des goûts purs côtoient le mal, la fin de l’espoir et les prophéties. Ces dernières doivent absolument s’accomplir et c’est en pétillant de toute part : d’amour, de colère, d’envie, de rêve, de bravoure, de magie, que le récit fantastique de T.A Barron, qui aime puiser une grande partie sa force dans les plus grands textes, y arrive. Aucun répit n’est permis dans cet ouvrage stimulant qui se veut aussi très poétique quand il évoque la nature (à préserver) et son lien avec l’homme.

Merlin, les années oubliées

Présentation de l’éditeur :
Rejeté par l’océan, un garçon s’éveille sur une plage du pays de Galles. Il ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de sa famille. Mais il est déterminé à découvrir qui il est – et d’où lui viennent ses mystérieux pouvoirs. Ses pas le mènent vers une île enchantée, une terre étrange dont le destin est étroitement lié au sien…

Merlin, les sept pouvoirs de l'enchanteur
Merlin, l'épreuve du feu
Merlin, le miroir du destin

Editions Nathan


10 réflexions sur “Merlin, Tome 1 : Les années oubliées

  1. J’ai vraiment hâte de lire cette saga. Merlin est un personnage que j’aime beaucoup, même si celui de la fée Morgane m’intrigue plus. Mais j’ai bien l’intention de lire un jour cette saga 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s