Partenariats Nathan·Romans jeunesse

Nos étoiles contraires

Quand Hazel et Augustus se rencontrent, lui, 17 ans, est en rémission et elle, 16 ans, vit grâce à une bouteille d’oxygène à laquelle elle est continuellement branchée ainsi qu’à de régulières interventions qui vident ses poumons de l’eau dont ils se chargent. Tous deux vont se plaire, s’apprivoiser, tomber amoureux et vivre une histoire d’amour unique. Ces adolescents savent que la mort les guette, qu’elle va leur sauter dessus et qu’ils laisseront derrière eux des familles dévastées. Alors pourquoi s’aimer ? Pourquoi entreprendre un voyage ?  Parce que l’inenvisageable futur force à vivre ici et maintenant et complètement !Voilà tout ce qu’Hazel et Augustus, dit aussi Gus, font dans cet incroyable roman : ils vivent !

Nos étoiles contraires, The fault in our stars en version originale, dont le titre est inspiré de Shakespeare, est un roman de John Green, l’auteur du primé Qui es-tu Alaska ? Qu’il est difficile d’évoquer Hazel, Augustus et leur roman préféré sans fin, Une impériale affliction, tant les mots semblent dérisoires après le cataclysme intérieur que cause la lecture de leur histoire. Le cancer, le quotidien des malades, l’odieuse et obsédante inexorabilité qui s’abat sur tant d’êtres a-t-elle déjà été approchée avec si peu de crainte ? Et a-t-elle déjà fait tant de bien ? Les choses apparaissent ici telles qu’elles sont comme pour la première fois. Et comme pour la première fois, le lecteur découvre la magie des livres, l’incompréhensible mais jubilatoire effet qu’ils procurent, le voilà transpercé ! De tout. De partout. Il est, grâce à ce roman, vivant, heureux, souriant, beau, audacieux avec en même temps devant lui et pour longtemps, un voile de larmes des plus rageuses. La sagesse se mesure à l’impuissance dans cette œuvre puissante dont personne ne peut sortir indemne.

Présentation de l’éditeur :
C’est l’histoire d’Hazel Grace, 16 ans, et d’Augustus, 17 ans. Lorsqu’ils se rencontrent, Hazel est atteinte d’un cancer incurable : selon ses propres mots elle est « une grenade dégoupillée » qui a peur d’exploser. Augustus, lui, est en rémission et il a peur de l’oubli comme un aveugle a peur du noir. Leur complicité pleine d’humour nous entraîne par delà leur maladie dans une magnifique histoire d’amitié et d’amour qui nous fait furieusement aimer la vie… et on en redemande.

Du même auteur :

La face cachée de Margo

Editions Nathan

9 réflexions au sujet de « Nos étoiles contraires »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s