Autres partenariats·Romans jeunesse

Gladys et Vova

Gladys et Vova sont deux enfants russes qui, après avoir connu une vie plutôt douce mais brève auprès de leur grand-mère, se retrouvent dans un orphelinat à la mort de celle-ci. Séparés, les jumeaux vont vivre un certain temps dans des conditions lamentables avant d’être adoptés par une famille française. Ce couple ne signe pourtant pas leur entrée dans un monde meilleur où amour et tendresse les attendent. Au moins, à l’orphelinat, Gladys et Vova pouvait aider Varvara à mettre en scène ses marionnettes. A Paris, Gladys est la poupée qu’on engraisse alors que Vova manquera de tout. Même de sa sœur qu’il ne pourra voir qu’un jour dans la semaine pendant quelques heures.

L’histoire de Gladys et Vova est des plus terribles. Abandonnés par leur mère, enfermés dans une institution misérable, adoptés mais pas réellement aimés… Et par la suite, dès qu’ils trouveront une forme de réconfort ou d’espoir, le destin les mettra face à de nouvelles situations atroces. L’affection qu’ils se portent sera leur seule arme, leur seule eau de vie, pour avoir la force de s’extraire de cette existence si injuste.

Le parcours est long, douloureux, plein d’incompréhension, d’incertitude. Pourquoi un tel sort et surtout pourquoi un tel acharnement ? Ces enfants n’ont pas demandé à vivre et les voilà esclaves des afflictions des autres. Pourtant, c’est indéniable, cet ouvrage attire puis retient son lecteur jusqu’à la toute dernière page. Car la malchance et ses ravages il les connait mais, ici, il apprend que l’air, la lumière, l’amour, les chansons, les livres et les souvenirs les ignorent avec majesté et que c’est aux côté de ces derniers qu’il faut combattre.Les mots magiques d’Emmanuelle Caron passionnent, ils réservent tout de même de jolies et inestimables surprises aux personnages qu’ils ont portés avec talent jusqu’à un autre ciel d’où, à partir de maintenant, ils seront les seuls à tirer les ficelles de leur destin.

Gladys et Vova

Présentation de l’éditeur :
Elle est douce, il est caractériel. Elle est gracieuse, il est rebelle. Elle se raconte des histoires, il est taiseux. Ainsi sont les jumeaux Gladys et Vova, aussi dissemblables qu’inséparables. Très tôt orphelins dans un Caucase russe aux allures de décor de conte cruel, ils sont ballottés d’institution en famille d’adoption. De l’orphelinat misérable jusqu’aux richissimes Baldessari qui les accueillent à Paris, ils sont mal-aimés ou trop choyés, par des adultes qui les considèrent comme leurs jouets. Et à quel fil se retenir quand ces adultes ne cherchent qu’à les séparer d’eux-mêmes et de leur passé ? Portés par l’amour du théâtre, Gladys et Vova mettront tout en œuvre pour échapper à leur destin de marionnettes. Et découvrir, enfin, leur famille de cœur.

 

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Gladys et Vova »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s