Le chemin des collines

Merci aux
éditions Nathan!

Le chemin des collines est le troisième et ultime récit de Martin après Le faucon déniché et L’enfant et la forêt. Quand le lecteur retrouve le héros, il ramasse toujours du bois pour les cuisines du château, profite de temps passé dans les bois. Il repense souvent à ses aventures « de jeunesse » : à son faucon et au vide qu’a laissé le départ de Peirot pour les chemins de Compostelle.

Martin est maintenant un adulte ou presque. Le duvet au dessus de ses lèvres le prouve tout comme le trouble que laisse en lui la jeune et charmante Guite, fille du vilain (un paysan libre) Ricard Vignié. Quand ce dernier est chargé de faire tourner le moulin qu’a fait construire le baron Guilhem Arnal sur la colline, c’est Martin qui est désigné pour l’aider. Cette place qu’il ne peut refuser va changer sa vie d’une bien belle manière même s’il l’ignore et qu’il regrette tout d’abord la plénitude de sa forêt.

Quelle belle conclusion Jean-Côme Noguès offre-t-il à sa trilogie moyenâgeuse qui, à travers ce qu’elle enseigne sur les serfs, les troubadours ou les conditions de vie de l’époque, n’oublie pas de transmettre des valeurs, des incertitudes et des obstacles universels. Des premiers émois amoureux, à la projection de soi dans le futur en passant par le travail et ses récompenses, la fierté qu’il est souvent difficile d’exprimer ou par les préoccupations d’une mère qui voit s’éloigner son fils avec autant de joie que de chagrin, le roman est un bijou d’aventure qui parle de maturité et de responsabilités. Le chemin que Martin parcourt est parfois pénible, dangereux aussi mais il sait tirer de l’ensoleillement qui revient chaque matin la bravoure et les rêves qui le font avancer.

Le chemin des collines
Présentation de l’éditeur :
Un vent de nouveauté souffle sur le village de Martin : le seigneur Guilhem a décidé de faire construire un moulin. Mais lequel des villageois en sera le meunier ? Ce n’est pas un métier que l’on confie à un serf tel que Martin. Pourtant le sort le choisit pour ce difficile apprentissage et lui offre la promesse d’un destin nouveau. Il trouvera l’amour, et pourra réaliser un rêve qu’il n’osait plus formuler…

Le faucon déniché
L'enfant et la forêt
Editions Nathan
Je termine ce que j'entreprends


11 réflexions sur “Le chemin des collines

  1. Je suis en retard ! Je n’ai pas lu le second. Je pense que je vais me prendre le premier et le deuxième et faire une session de rattrapage car j’ai lu le premier en 5ème ! J’en garde un très bon souvenir.

    J'aime

  2. Je pense n’avoir pas été emportée car je n’avais pas lu les deux précédents. Je suis quand même contente de l’avoir lu car pour moi ce fut une vraie découverte ! Bonne ou mauvaise peu m’importe. Ça me permet de savoir ce qui me plait.

    J'aime

    1. Je suis d’accord avec toi. En effet, même si les trois tomes peuvent se lire indépendamment, c’est quand même bien de voir le héros évoluer et j’ai beaucoup apprécier le voir devenir un adulte.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s