Partenariats·Partenariats Bayard·Romans jeunesse

J’ai laissé mon coeur dans les brumes d’Edimbourg

Merci aux
éditions Bayard!

Liadan est lycéenne à Édimbourg, dans une école prestigieuse qui n’est autre qu’un ancien château abandonné pendant des années avant que des étudiants viennent de nouveau l’occuper. Le soir, la jeune fille travaille à la bibliothèque. Cet endroit, comme beaucoup d’autres dans le coin, serait hanté. Un jour, à l’heure de la fermeture, Liadan est obligée de sortir de sa captivante lecture un très beau jeune homme, Alar, qui lui paraît alors tout troublé. Celui-ci est en effet très étonné qu’elle puisse le voir et l’entendre… C’est le début d’une grande, particulière et impossible histoire d’amour.

J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Édimbourg est un roman de la collection Sublime Idylle des éditions Bayard. Il vient d’Espagne et se situe à la frontière de la vie et de l’au-delà. Carolina Lozano, l’auteur, offre aux lecteurs une romance dont il est agréable de suivre les différentes étapes. Les dilemmes auxquels sont confrontés les personnages, les quelques rebondissements et l’ambiance grisante forment un joli tout que Liadan, Alar et leurs compagnons Aith, Caitlin et Jonathan racontent eux-mêmes, chacun leur tour. Au présent, pour un meilleur saisissement. Certains passages font froid dans le dos, d’autres amusent, d’autres encore attendrissent. Cette aventure qui réunit les vivants et les morts, pleine de bonnes idées, est très séduisante et promet d’autres sympathiques et entraînantes histoires de fantômes dans ses suites.

J'ai laissé mon coeur dans les brumes d'Edimbourg
Présentation de l’éditeur :
A 17 ans, il parait qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Édimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen-âge. Or, en prêtant à ce garçon des origines aussi lointaines, je ne me suis pas trompée…

La collection
Sublime Idylle :

Mon coeur qui bat si fort
La musique c'est toute ma vie...

Bayard

Publicités

7 réflexions au sujet de « J’ai laissé mon coeur dans les brumes d’Edimbourg »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s