La musique c’est toute ma vie (L’amour très peu pour moi)

Merci aux
éditions Bayard!

Ellie est en terminale. C’est une jeune fille travailleuse qui va sûrement pouvoir intégrer une université prestigieuse. Elle est surtout passionnée par la musique et la fanfare du lycée qu’elle dirige avec autorité. Contrairement à ses amies, Ellie n’a pas de petit ami et ne flirte pas non plus, ne serait-ce qu’un peu. Elle s’est forgé une « identité » bien spécifique qu’elle compte bien conserver. Même quand, à cause de beau et mystérieux Connor, elle rate la première note (et quelques autres après) de son solo lors de son moment de gloire !

La musique c’est tout ma vie… est un roman de la collection Sublime Idylle des éditions Bayard. Il raconte l’histoire d’une jeune fille que les sentiments et élans amoureux effraient. Parce qu’ils sont intenses, parce qu’ils lui évoquent de douloureux souvenirs ou parce qu’elle craint pour sa réputation. Ellie angoisse donc, inutilement bien sur. De dramatisations en stratagèmes, elle provoque l’éloignement de ses amis et leur absence la plonge dans l’incompréhension la plus totale. Les doutes, les délires sont de plus en plus lourds à supporter. Le pire ? Elle a elle-même découpé les pièces du puzzle qu’elle doit maintenant reconstruire, cette image pourtant si simple à vivre devant laquelle elle a préféré se poser beaucoup trop de questions.

Un tantinet agaçante, l’héroïne de Josie Bloss ressemble pourtant à beaucoup d’adolescentes qui ont peur de ce qui va être murmuré et divulgué d’elles dans les couloirs de l’école. Il faut espérer que les réactions d’Ellie leur enseignent l’honnêteté, la liberté d’être soi, l’écoute, la passion… et un peu de décontraction ! Parfois, la jeune fille rend en effet le texte stressant pour le lecteur qui se retrouve prisonnier de ses pensées. La lecture de cette drôle de romance n’est en pas moins sympathique et bien menée.

La musique c'est toute ma vie...
Présentation de l’éditeur :
Depuis toujours, je m’investissais à fond dans la fanfare du lycée… A 17 ans, je n’avais toujours pas de petit ami. La musique, c’était toute ma vie. Alors, évidemment, le jour de mon premier solo de trompette en public, je voulais que tout soit parfait. Et c’est là, juste au moment où je prenais une profonde inspiration avant de commencer, les lèvres sur le métal froid, que je l’ai vu… Et j’ai loupé ma première note.

La collection
Sublime Idylle :

Mon coeur qui bat si fort

J'ai laissé mon coeur dans les brumes d'Edimbourg

Bayard


13 réflexions sur “La musique c’est toute ma vie (L’amour très peu pour moi)

  1. Tiens, on dirait moi, mais pas pour la musique, juste tout edt plus important que les garçons ! Je vais le lire. C’est de type « histoire uniquement pour les ados » ou il peut être lu par tout le monde ?

    J'aime

  2. C’est clair que l’héroïne est une tête à claque mais au final je me suis attachée à elle^^
    L’évolution du personnage est très bien faite je trouve 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s