La nuit des Quintanelles

Merci aux
éditions Nathan!

En 1598, pour en finir avec les conflits religieux qui divisent la France, Henri IV met en place l’édit de Nantes qui offre aux protestants une grande liberté de culte. Mais en 1685, Louis XIV révoque cet édit, les protestants sont convertis au catholicisme contre leur volonté et surveillés. Ceux qui résistent et qui sont découverts sont assassinés. Cette décision du «Roi Soleil» a en effet des conséquences humaines désastreuses. Les visites des Dragons, les viols et les vols qu’ils commettent, les soulèvements, les fuites, les tueries font tristement vibrer le pays.

Pascale Perrier situe son roman dans ce contexte, au village du Serre de la Palle, dans le Vivarais. Elle y raconte l’histoire d’amour entre Jeanne et Samuel, deux jeunes protestants qui, éloignés par leur milieu social, se rencontrent pendant les assemblées secrètes. Une romance difficile mais pour laquelle il est tellement naturel de se battre ! Malheureusement, à peine les deux jeunes gens se sont ils définitivement promis l’un à l’autre qu’un massacre les sépare, l’un ne sachant pas si l’autre est toujours vivant…

La nuit des Quintanelles plonge donc le lecteur au cœur d’une vraie terreur. L’ouvrage mêle personnages de fictions et vrais acteurs de ces évènements. L’attachement au jeune couple se fait rapidement. Les chapitres savent laisser la place au suspense, au doute, permettent d’espérer. Tout autant qu’ils angoissent, émeuvent, font se demander comme trop souvent comment tout cela est possible. Le livre est complété par des notes de l’auteur qui fait revivre ici toute une époque qui doit être mise en lumière aussi pour le courage des hommes et des femmes qui n’ont pas voulu qu’on leur arrache leur foi.

La nuit des Quintanelles
Présentation de l’éditeur :
Au XVIIe siècle en France, être protestant, c’est être hors-la-loi. Après la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV, il ne fait pas bon être protestant en France. Traqués par les Dragons du roi, les protestants n’ont pas le choix : ils doivent se convertir au catholicisme, ou être prêts à mourir. Jeanne et sa famille, de modestes sabotiers d’Ardèche, sont des nouveaux convertis. Mais en secret, malgré le danger, ils continuent de pratiquer leur foi dans les « assemblées du désert », avec d’autres protestants. C’est là que Jeanne tombe amoureuse de Samuel, le fils du comte des Quintanelles. Mais leur amour a-t-il une chance face aux Dragons ?

Editions Nathan

Lecture en lien :
La nuit des dragons
Du même auteur :

Panique sur le Titanic Les couleurs de la liberté


10 réflexions sur “La nuit des Quintanelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s