Les anges pleurent en silence

Merci aux
éditions Oskar!

Rémi habite avec sa grand-mère qui le déteste. Auprès d’elle, il vit un enfer. Si elle ne le frappe pas et ne laisse donc aucune trace visible, c’est parce qu’elle préfère utiliser des vêtements du dernier siècle pour l’habiller, des mots pour le rabaisser ou des privations de toutes sortes. Au collège, Marie la violoniste s’approche de lui, s’intéresse à lui et devient rapidement son amie. Elle l’a compris et même trop bien compris…

Les anges pleurent en silence raconte donc l’histoire de deux enfants violentés. Leur sévices sont très différents mais tous deux sont des prisonniers, leur mal-être et leur douleur sont identiques. Arthur Ténor n’en est pas à son premier texte sur un sujet aussi dur que réel. D’Un prof en enfer à A mort l’innocent ! en passant par L’enfer au collège, il montre encore une fois que, malheureusement, il y a encore et toujours des atrocités à dénoncer. Des abominations qui détruisent ou empêchent la vie quotidienne, l’école, le travail, le développement de chacun.

Dans cet ouvrage, l’auteur du Livre dont vous êtes ENCORE la victime fait subir une pression terrible. Il utilise un compte à rebours pour nommer ses chapitres. Celui-ci fait imaginer toutes les audaces permises à un écrivain. Et même quand la dernière page est tournée, la boule dans le ventre ne disparaît pas totalement tellement elle a été parfaitement nouée. Cette œuvre montre de quoi sont capables les êtres humains, tous. Elle fait partie de celles qui changent les lecteurs, qui ancrent quelque chose en eux. A la fin du livre, le témoignage de Céline Raphaël, médecin et auteur de La démesure – Soumise à la violence d’un père, termine de faire prendre conscience.

Les anges pleurent en silence
Présentation de l’éditeur :

Confié par ses parents à une grand-mère qui le déteste, Rémi vit un calvaire feutré. Sans coups ni violence, seulement celle des silences et des mots. Les dents serrées, il supporte au jour le jour ces humiliations, persuadé que le collège aussi est un territoire hostile. Jusqu’au jour où Marie, une fille de sa classe, intello maigrichonne et virtuose du violon, perçoit son mal-être. Au-delà des apparences, elle est sans doute la seule à pouvoir comprendre la souffrance de Rémi

Oskar éditeur

Du même auteur :
A mort la haine!
A mort l'innocent L'enfer au collège
Un prof en enfer Le livre dont vous êtes encore la victime E-machination
Tsunami Les fabuleux Sabotages en séries à Versailles

Et beaucoup d’autres…


9 réflexions sur “Les anges pleurent en silence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s