L’histoire sans fin

Merci aux
éditions Hachette!

Bastien Balthazar Bux est un garçon mal dans sa peau, orphelin de mère et souffre-douleur de ses camarades de classe. Un jour où il veut échapper à ces derniers, il entre dans un magasin de livres anciens. Il est accueilli par un homme bougon à qui il vole un ouvrage intitulé L’histoire sans fin. Bastien décide alors de se cacher dans le grenier de son école pour en commencer la lecture. Au fil des pages du récit passionnant pour lequel il compte bien rester là sans boire ni manger autant qu’il le pourra, il reçoit des signes étranges de la part de La Petite Impératrice, un personnage dont la santé décline et dont dépend l’existence du Pays Fantastique : il serait le Sauveur de ce monde dans lequel se réfugient l’esprit des hommes mais qui manque actuellement cruellement de rêves et de foi de leur part.

Quand Bastien accepte enfin sa mission, le Pays Fantastique n’est plus. Il n’en reste plus qu’un grain de sable. Tout doit être rebâtit. Cela est possible grâce au pendentif nommé AURYN que l’Impératrice offre au garçon. Il exhausse les vœux, fait évoluer les endroits, les créatures et les choses en fonction des rêves et désirs du jeune héros. Mais que désire-t-il vraiment ? Guidé par Fulchur et Atréyu, un membre de la tribu des Peaux-Vertes élu pour trouver le mal qui ronge la Petite Impératrice, voilà Bastien engagé dans une quête difficile qui contient de nombreux pièges et durant laquelle il peut se perdre lui-même et être incapable de rentrer chez lui. Saoul de son pouvoir, il ne réalise par immédiatement qu’à chaque vœu qu’il fait dans le livre, un souvenir de sa vraie vie disparaît.

 L'histoire sans fin ldp L'histoire sans fin ldp02

Le voyage initiatique de Bastien est divisé en vingt-six chapitres. A chaque fois, la première lettre de chacun suit l’ordre de l’alphabet. Comme pour l’édition originale, les exemplaires des éditions Hachette parus en 2014, qui présentent toujours la traduction de Dominique Autrand, respectent ceci : l’histoire de Bastien dans le monde réel est écrite en bleu et celle du livre qu’il tient dans les mains en noir. Tout comme le livre que possède le garçon à l’intérieur de l’histoire… Cette recherche, acceptation de soi-même dans l’immensité de l’imagination est faite de lieux et de personnages tous plus magiques les uns que les autres. La mise en abyme est un formidable vecteur d’émotion. Quel lecteur n’a jamais rêvé qu’une histoire ne se termine jamais ou encore mieux, de physiquement rentrer dans un livre pour y vivre d’incroyables aventures ? Grand divertissement riche en surprises, métaphores et leçons de vie, L’histoire sans fin transporte dans tous les sens du terme et explique avec son intrigue parfois sinueuse combien il est vital et simple de rêver pour s’évader mais aussi pour se connaître.

L’histoire sans fin, Die unendliche Geschichte, est paru en 1979 dans sa version originale et en 1984 en version française. Publication sans doute motivée par la sortie du film de Wolfgang Petersen la même année et pour lequel le nom du Pays Fantastique et de Fuchur, le Dragon de la Fortune, ont été changés en Fantasia et Falkor. Il faut aussi préciser que le scénario ne s’intéresse qu’à la première partie de l’ouvrage. Le second film s’inspire de la deuxième, le troisième a une histoire originale tout comme les séries télévisées qui ont suivi. Si Michael Ende, l’auteur du roman, n’a pas aimé l’adaptation cinématographique, il n’empêche que cette production est devenue aussi culte que son livre. Il est bien difficile d’évoquer l’un sans parler de l’autre.

L'histoire sans fin
Présentation de l’éditeur :

À première vue, Bastien Balthasar Bux n’a rien d’un héros. Les héros sont grands, beaux et forts. Les héros ne courent pas sous la pluie pour se réfugier dans les librairies obscures et échapper ainsi à leurs camarades de classe. Ils ne volent pas non plus les vieux livres pour aller les dévorer dans les greniers de l’école… Bastien n’a pas pu résister. C’est comme si ce livre l’appelait. Son titre ? L’Histoire sans fin. Le garçon plonge dans un univers peuplé de mille créatures étonnantes : elfes nocturnes chevauchant des chauves-souris, Mange-Pierres, escargots de course, tortues millénaires et lions multicolores, Atréyu, l’enfant guerrier sans peur et Fuchur, son fidèle Dragon de la Fortune… Toutes vouées à disparaître, avalées par le Néant, ce mal mystérieux qui ronge le Pays Fantastique. Bastien se trompait. Lui aussi a l’étoffe d’un héros. Et avant la dernière page du livre, son rôle lui sera révélé…

L'histoire sans fin ldp02 L'histoire sans fin ldp03

Lecture Academy


10 réflexions sur “L’histoire sans fin

  1. Le livre m’a paru un peu long mais je pense avoir été influencée par le film que j’ai tant adoré petite. Finalement, je me rappelais que ce qui se passe dans le 1er film et j’ai été surprise de la seconde partie où Bastien est assez imbuvable !!! Du coup, ça m’a un peu moins plu à ce niveau là.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s