Annelise Heurtier·Partenariats Flammarion/Casterman·Romans jeunesse

Refuges

Mila et ses parents ont décidé de passer l’été à Lampedusa, dans la maison familiale. Ces vacances, la jeune fille les appréhende et espère pouvoir s’échapper un maximum. Tous les trois ont en effet vécu un drame familial qui complique leurs rapprochements. En parallèle du récit de Mila, les voix de Meloata, Pietros, Meron, Amanuel, Saafiya ou Amir qui ont quitté la corne de l’Afrique, avec tous les risques que cela comprend, pour une vie meilleure. Tandis Mila réussit enfin à se confier, à se libérer et à entrevoir un avenir plus positif grâce à sa nouvelle amie Paola, des enfants victimes de la situation politique de l’Érythrée, font face à l’innommable.

C’est l’histoire de l’adolescente arrivant de Rome qui ouvre le roman d’Annelise Heurtier. De cette manière, l’auteur attire, capte l’attention de son lecteur qui lui ressemble certainement. S’identifier à elle est en fait d’une grande facilité. Ainsi aimanté à ce personnage dès le premier chapitre, il se laisse emporter vers un pays où règne l’horreur et la peur. Un pays que quittent d’autres adolescents à l’âme et au corps aussi meurtris qu’incroyablement courageux et déterminés. L’envie irréalisable de les sauver, même de faire la moindre chose pour eux, est une torture du début à la fin de cette expérience littéraire. Les yeux s’ouvrent en lisant Refuges et ce qu’ils voient est intolérable, insupportable, déchirant… Peu importe le mot, aucun ne semble réellement convenir. Ce roman ne veut pas transmettre un message mais une évidence à ceux qui parlent de « migrants » et non pas « d’êtres humains » et qui n’ont pas encore été frappés par la réalité. Mila est la représentation de cette évidence. Autant qu’elle est nous et que nous sommes donc elle. Quel roman émouvant, épatant, de ceux qui changent les hommes et qui est en plus guidé par une plume décidément unique et sublime.

Refuges

Présentation de l’éditeur :
Mila
, une jeune italienne, revient sur l’île paradisiaque de son enfance, espérant y dissiper le mal-être qui l’assaille depuis un drame familial. Très vite, d’autres voix se mêlent à la sienne. Huit voix venues de l’autre côté de la Méditerranée qui crient leur détresse, leur rage et la force de leurs espérances.

Du même auteur :

Annelise Heurtier sur ce blog

Casterman01

Publicités

5 réflexions au sujet de « Refuges »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s