Collection Histoire et société·Isabelle Wlodarczyk·Partenariats Oskar·Romans jeunesse

Voltaire, Écraser l’infâme

Merci aux
éditions Oskar!

En 1765, Voltaire a un peu plus de 70 ans. Il est propriétaire du château de Ferney que sa fortune lui permet de remettre en état et de valoriser. Mais depuis ce lieu et jusqu’à sa mort, le philosophe se bat aussi contre l’injustice. Ainsi, il réussit à obtenir une réhabilitation de Jean Calas, une compensation financière et un acquittement pour sa famille dans l’affaire du même nom. L’auteur de Candide se bat aussi dans celle du chevalier de La Barre, accusé avec d’autres jeunes gens d’avoir mutilé un crucifix mais qu’il ne réussira malheureusement pas à faire réhabiliter.

Le roman d’Isabelle Wlodarczyk se concentre sur cette affaire des plus cruelles dans laquelle François-Jean se voit condamnée à être torturé, à avoir la langue tranchée (ce qui n’arriva pas), à être décapité et finalement jeté au bûcher (avec un exemplaire du Dictionnaire philosophique). Voltaire, Écraser l’infâme, alterne moments avec le condamné et moments avec Voltaire lui-même alors qu’il se bat de toute sa plume pour sauver cette âme innocente. Cet ouvrage fait partie de la collection Histoire et société des éditions Oskar. Il fait donc une centaine de pages, ses chapitres sont relativement courts et il est complété par un dossier. Le tout est réellement accessible. En plus d’être très efficace. Le sujet et la maîtrise des mots qu’a l’auteur de Surtout ne prends pas froid confère à cette entreprise l’effet d’une petite bombe. Elle explose à l’intérieur du lecteur, le réveille, le stupéfie, le révolte, l’instruit, le rend curieux et le stimule.

Voltaire, Ecraser l'infâme

Présentation de l’éditeur :
À 70 ans, Voltaire est célèbre dans l’Europe entière et n’a plus rien à prouver. Dans ses bons jours, il emploie sa considérable fortune à mettre en valeur la seigneurie de Ferney, près de Genève. Mais le vieux philosophe est plus pugnace que jamais lorsqu’il s’agit de combattre l’intolérance et l’injustice. Accusé d’avoir mutilé un crucifix de bois à Abbeville, le jeune chevalier de La Barre risque la torture et le bûcher. De sa lointaine retraite, Voltaire réussira-t-il à l’arracher aux griffes de l’obscurantisme ?

Dans la même collection :
Le garçon qui détestait le chocolat Surtout ne prends pas froid C'était la guerre
Liberté, égalité, Olympe de Gouges Safran, blanc, vert Camille Claudel, la sculpture jusqu'à la folie Charles Darwin, La bataille de l'évolution

Du même auteur :
Dans les cuisines de Barbe-Noire La petite disparue Panique sur la banquise
Renardot et le souvenir volé Sur mon arbre perché

Vous aimerez aussi :
La demoiselle des Lumières

Oskar éditeur

4 réflexions au sujet de « Voltaire, Écraser l’infâme »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s