Le peintre d’éventail

Xu Hi-han a été le disciple de Matabei qui lui même avait appris l’art de peindre les éventails et de tenir un jardin paradisiaque auprès d’Osaki sur la presqu’île d’Honshu alors qu’il s’était retiré du monde dans une petite pension. Parti depuis longtemps, Xu Hi-han revient vers son maître au soir de ses jours. Celui-ci lui confie l’histoire de sa vie, celle qui devient la narration que le jeune homme offre au lecteur. Un récit qui commence par une situation traumatisante ayant poussé Matabei à fuir Kobe. Qui le présente avec d’autres personnages attachants qui, endommagés comme lui, se sont réfugiés chez Dame Hison. Qui dévoile les trésors de cet endroit, le pouvoir et l’influence qu’ils ont sur la quête de Matabei.

« Les vrais maîtres vivent et meurent ignorés. »

« Qu’y a-t-il d’autre à sauver que l’esprit ? »

Le peintre d’éventail est un roman initiatique dans lequel se sont glissés des haïkus, des liaisons délicates et éphémères, des esquisses d’un monde ordonné au milieu des réflexions sur les concepts à la fois d’impermanence, de transmission et de fin et du tsunami de 2011 engendré par le séisme de la côte Pacifique du Tōhoku. Hubert Haddad écrit comme il fait peindre ses œuvres à Osaki : avec toute la poésie et l’art de son âme pour que son œuvre à lui ne soit pas tant lue que contemplée et, aussi terrible que tendre, c’est juste magnifique !

Le peintre d'éventail Le peintre d'éventail GF

« Les saisons ne vieillissent jamais. »

« Il y a des choses qui se font tout naturellement, mais qui n’ont pas de sens. »

Présentation de l’éditeur :
C’est au fin fond de la contrée d’Atôra, au nord-est de l’île de Honshu, que Matabei se retire pour échapper à la fureur du monde. Dans cet endroit perdu entre montagnes et pacifique se cache la paisible pension de Dame Hison dont Matabei apprend à connaître les habitués, tous personnages singuliers et fantasques. Attenant à l’auberge se déploie un jardin hors du temps. Insensiblement, Matabei s’attache au vieux jardinier et découvre en lui un extraordinaire peintre d’éventail. Il devient le disciple dévoué de maître Osaki. Fabuleux labyrinthe aux perspectives trompeuses, le jardin de maître Osaki est aussi le cadre de déchirements et de passions, bien loin de la voie du Zen, en attendant d’autres bouleversements…

Le peintre d’éventail est complété par Les Haïkus du peintre d’éventail :

Les haïkus du peintre d'éventail

Vous aimerez aussi :
LaSolutionEsquimauAW


2 réflexions sur “Le peintre d’éventail

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s