Jane Austen·Romans étrangers

Une saison à Longbourn

Chez Mr et Mrs Bennet, les repas sont bons, les pièces sont propres et chaudes, les colis de rubans montés jusque dans la chambre des filles même s’il a fallu aller les chercher par un temps exécrable et quelqu’un, aussi fatigué soit-il, attend toujours près de la voiture que la famille sorte des bals. Et il ne s’agit que de quelques exemples parmi tout ce qui permet à Elizabeth, Jane, Kitty, Lydia, Mary et leur parents de traverser leur quotidien relativement paisiblement.

Il s’agit du travail de Mr et Mrs Hill, de Sarah et de Polly qui triment toute la journée pour le confort de leurs employeurs. C’est leur histoire qui est racontée ici, l’histoire de ces « fantômes » que le lecteur rencontre brièvement dans Orgueil et Préjugés. Les voilà plein de personnalité, en possession d’un passé, de douleurs, de rêves. Quand Une saison à Longbourn commence, un nouveau domestique du nom de James Smith est engagé par Mr Bennet. Pourquoi ? Certes, cela va alléger le travail des jeunes filles. Mais pourquoi lui ? D’où vient cet homme aussi beau que mystérieux et pourquoi sa présence bouleverse-t-elle incontestablement Mrs Hill ?

C’est avec un amour profond et un immense respect pour l’œuvre de Jane Austen que Jo Baker a composé ce roman qui suit Orgueil et Préjugés et ses événements chapitre après chapitre. Qui met en avant les dures tâches accomplies chaque jour de la part des serviteurs auxquelles sont cousues leurs propres épreuves qu’ils ont à traverser dans leur existence. Tandis qu’Elizabeth rencontre, méprise puis tombe amoureuse de Mr Darcy, que Charlotte épouse Mr Collins, que Lydia s’enfuie ou que Mary s’entraîne au piano, les cuisines, la sous-pente et l’écurie connaissent elles aussi amour, doutes, secrets. Et rebondissements ! Car cette atmosphère délicieuse à l’émotion incontestable à plusieurs niveaux révèle des surprises jusqu’aux dernières pages. Un pari risqué mais un pari réussi. Quel régal !

Une saison à Longbourn Une saison à Longbourn Poche Longbourn

Présentation de l’éditeur :
Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier. À l’étage inférieur veillent les domestiques. Figures de l’ombre dans Orgueil et Préjugés, ils deviennent ici des personnages à part entière qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Et pendant que les cœurs s’emportent à l’étage, ce que les domestiques font au secret de leur cuisine n’appartient qu’à eux… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés 02 Orgueil et préjugés 01
Orgueil et Préjugés sur ce blog

A vos nombres 2014

7 réflexions au sujet de « Une saison à Longbourn »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s