Alexandre Dumas·Romans français

Le Comte de Monte-Cristo, Partie II

Le Comte de Monte-Cristo a été publié entre 1844 et 1845. Long texte racontant comment Edmond Dantès s’est vengé des hommes qui l’envoyèrent en prison alors qu’il allait épouser la belle Mercédès Herrera, il a été scindé en deux parties pour exister en livre de poche à prix abordable et pour être lu relativement facilement. Sans compter que cela peut permettre au lecteur de faire une pause dans sa lecture des plus prenantes, certes, mais des plus considérables également. Celui-ci se trouve dans tous les cas on ne peut plus au milieu de l’aventure, avec sept-cent pages derrière lui et sept-cent pages à découvrir quand il ouvre la deuxième partie de l’édition Folio Classique chez Gallimard.

Alors que le Comte lui présente une mise en scène inédite avec un personnage plutôt inattendu au premier plan. Alors qu’il est plus que jamais fascinant et séduisant. Alors qu’il va cependant commencer à l’effrayer par son intelligence et son entreprise toutes deux d’une perfection venant des cieux. À partir de ce moment, le Comte est en effet plus divin que jamais et tant de pouvoir est terrifiant. Les âmes qu’ils désire sauver apportent un peu de lumière à ce roman de plus en plus noir et vicieux. À ce morceau de l’histoire dans lequel Alexandre Dumas en fait beaucoup, énormément, dans lequel il met définitivement tout, narration, dialogues, péripéties, à hauteur de son dieu de héros. Edmond Dantès, alias l’abbé Busoni, alias Lord Wilmore, alias Sinbad le Marin, fait vivre une expérience littéraire hors norme à tous les points de vue. Cette œuvre, parmi les plus connues de l’auteur, est une lecture jubilatoire, il ne le sera jamais assez dit.

Le Comte de Monte-Cristo TII

« Supposez que le Maître suprême, après avoir crée le monde, après avoir fertilisé le chaos, se fût arrêté au tiers de la création pour épargner à un ange les larmes que nos crimes devaient faire couler un jour de ses yeux immortels ; supposez qu’après avoir tout préparé, tout pétri, tout fécondé, au moment d’admirer son oeuvre, Dieu ait éteint le soleil et repoussé du pied le monde dans la nuit éternelle, alors vous aurez une idée, ou plutôt non, non, vous ne pourrez pas encore vous faire une idée de ce que je perds en perdant la vie en ce moment. »

Présentation de l’éditeur :
«La maison était triste parce qu’elle avait des remords ; elle avait des remords parce qu’elle cachait un crime.
« Oh! qui dit que c’est un crime? reprit Villefort, tentant un dernier effort.
– Comment! un enfant enterré vivant dans un jardin, ce n’est pas un crime? s’écria Monte-Cristo. Comment appelez-vous donc cette action-là, monsieur le procureur du roi?
– Mais qui dit qu’il a été enterré vivant?
– Pourquoi l’enterrer là, s’il était mort? Ce jardin n’a jamais été un cimetière.
– Que fait-on aux infanticides dans ce pays-ci? demanda naïvement le major Cavalcanti.
– Oh! mon Dieu! on leur coupe tout bonnement le cou, répondit Danglars.
– Ah! on leur coupe le cou, fit Cavalcanti.
– Je le crois… N’est-ce pas, monsieur de Villefort? demanda Monte-Cristo.
– Oui, monsieur le comte », répondit celui-ci avec un accent qui n’avait plus rien d’humain.»

Le Comte de Monte-Cristo TI

Le Comte de Monte Cristo Le Comte de Monte Cristo 01 Le Comte de Monte-Cristo Bouquins Le Comte de Monte-Cristo Illustré
Le Comte de Monte-Cristo La bibliothèque du collectionneur Le Comte de Monte-Cristo La bibliothèque du collectionneur 02 Le Comte de Monte-Cristo T102 LDP Le Comte de Monte-Cristo T2 LDP

Vous aimerez aussi :
Ali Pacha Mémoires de Monte-Cristo

Je termine ce que j'entreprends 2015

Publicités

16 réflexions au sujet de « Le Comte de Monte-Cristo, Partie II »

  1. C’est le roman de Dumas que je préfère. C’est aussi le premier que j’aie lu de lui et, ado, je suis entrée dans cette histoire sans la lâcher jusqu’à la fin. Je ne sais si je la relirai un jour du coup, de peur de ne plus retrouver cet engouement !

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère avoir envie de le relire dans quelques années! C’est un (gros) livre formidable 😀 Je vais pouvoir m’attaquer aux ouvrages en lien et puis aux mousquetaires ensuite! J’ai lu d’autres Dumas mais des ouvrages moins connus.

      J'aime

  2. Je viens de finir le tome 1 et j’avoue vouloir faire une pause, mais voilà je suis en panne d’inspiration et je passe de livres en livres et les referme au bout de 2 3 pages.
    Je viens de voir que tu as fait la critique du premier tome en 2013, t’a-il fallu le relire avant de lire le tome 2, car vu la complexité de l’affaire, le nombre de personnages, j’ai peur de faire passer trop de temps entre deux tomes.

    Aimé par 1 personne

    1. Alors, en effet, j’ai terminé de lire la partie 1 il y a pas mal de temps mais j’ai commencé la deuxième partie tout de suite après et je lisais quelques pages par-ci par là de temps ne temps. Je n’ai pas perdu grand chose de l’histoire.Et puis, il y a une semaine, j’ai décidé de me plonger à fond dedans. En tout cas, j’ai lu ce roman avec un schéma des liens entre les personnages et cela m’a beaucoup aidée. J’ai utilisé ce document : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b4/Carte_heuristique_relations_Comte_de_Monte-Cristo_de_Dumas.jpeg

      J'aime

  3. Ah Alexandre Dumas…Mon problème avec le comte de Monte-cristo : j’ai déjà vu un film à ce sujet et je connais l’histoire. J’ai du coup eu un peu de mal à la lecture du tome 1 car même si l’auteur est admirable, j’ai trouvé certains passages un peu long..Ce livre reste cependant un chef d’oeuvre incontestable !

    Aimé par 1 personne

    1. Même si j’ai bien aimé les adaptations que j’ai vues, j’attends encore une magnifique série qui permettrait d’adapter toute l’histoire. Je comprends ton « problème ». J’ai aussi ressenti quelques longueurs. Mais j’étais tellement bien dans ce livre… 🙂 Il manque aussi tellement de chose dans ce qu’on voit à l’écran qu’il faut tenir bon pour profiter de la véritable histoire.Je suis ravie de l’avoir fait.

      Aimé par 1 personne

      1. C’est une des raisons qui fait que maintenant, je lis d’abord les livres avant de voir les films pour éviter de gâcher la lecture d’oeuvre parfois mythique comme le Comte de Monte-Cristo par exemple parce qu’une fois l’histoire connue, ce n’est jamais pareil.

        Aimé par 1 personne

  4. Bravo pour être allée jusqu’au bout de ce récit épatant ! Dumas, c’est juste savoureux ! Concernant le Comte, j’avais préféré la première partie où il n’était pas encore qu’Edmond Dantès (je l’avais dévorée), mais l’oeuvre dans son ensemble est fabuleuse, oui !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s