Romans jeunesse

Après la vague

25ème Heure du Livre 2015

Il y a dix ans, alors que Max était en vacances avec sa famille, il n’a pas voulu accompagner ses parents pour une visite, préférant profiter de la plage. Jade, sa sœur jumelle est restée avec lui et tous deux ont profité de l’eau turquoise et du sable chaud… Jusqu’à ce qu’une vague géante se dresse devant eux. Jusqu’à ce qu’ils courent aussi vite que possible pour se mettre à l’abri. Jusqu’à ce que la main de Jade lâche celle de son frère. Jusqu’à ce que la vague puis une deuxième aient tout emmené sur leur passage. Aujourd’hui, Max va mieux. Il a compris qu’il devait vivre. Mais sa reconstruction a pris beaucoup de temps.

C’est ce très difficile retour à l’existence qui est raconté dans Après la vague, un roman dont Max est le narrateur et qui met donc en avant des thèmes très délicats outre celui de la résilience : la catastrophe naturelle qui détruit des vies et des territoires, le deuil, la culpabilité ou encore la relation entre frères et sœurs. Max se met en danger, ne trouve plus sa place à l’école, fait la connaissance d’un SDF et d’une religieuse. Entre l’envie de tout abandonner, des images ou des symboles insoutenables, des rencontres inattendues et quelques changements de train, il se remet petit à petit debout sur le dos de la vague, mais celle de la vie. Le récit de Max est aussi déchirant que lumineux. Orianne Charpentier a su trouver les mots, la façon de faire pour que le lecteur dévore un livre au sujet aussi pesant. Une émotion littéraire édifiante, nécessaire.

« – Qu’est ce que c’est que la vie ? […]
– Quelque chose qui ne s’explique pas. »

Après la vague

« Le problème des mauvais choix, c’est qu’ils en entraînent d’autres. »

« Aider quelqu’un, ça aide. »

Présentation de l’éditeur :
Il fait beau, ce jour-là, à la terrasse de l’hôtel. La famille est attablée. On discute d’un temple à visiter. Mais avec cette mer turquoise… Maxime n’a aucune envie de bouger. Il va rester ici, tranquille, à profiter de la plage avec Jade, sa sœur jumelle. Quelques minutes plus tard, une vague apparaît. Une vague qui n’en finit pas de grossir. Une vague qui engloutit tout. Dans leur course folle, Jade lâche la main de son frère. Pour Max, il n’ y a plus de mots. Plus de larmes. Plus de présent. Plus d’avenir. Pourra-t-il survivre à ce drame ?

Du même auteur :
La vie au bout des doigts

Publicités

2 réflexions au sujet de « Après la vague »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s