Et je danse, aussi

Et je danse, aussi est une lecture commune avec Céline du blog Mon Univers des Livres (Son avis).

Pierre-Marie Sotto est un écrivain en panne d’inspiration et Adeline Parmelan une jeune femme qui a subi bien des épreuves. Quand cette dernière fait parvenir une grande enveloppe à son écrivain préféré, il lui répond qu’il ne lit jamais les textes qu’on lui envoie. Puisqu’il pense qu’il s’agit d’un manuscrit… Ainsi commence leur correspondance. A leur grande surprise, elle dure de longs mois. Car Adeline et Pierre-Marie ont très vite besoin l’un de l’autre. Car Pierre-Marie, lui aussi détenteur d’un passé encore très présent, se met à imaginer des choses. Des choses tout de même liées à cet énigmatique paquet qu’il va bien falloir qu’il finisse par ouvrir.

Et je danse, aussi est un roman épistolaire qui se nourrit donc des mails qu’échangent Mademoiselle Parmelan et Monsieur Sotto, mais également de ceux que Pierre-Marie, un couple d’ami à lui et son éditeur s’envoient. Autant dire que dans ces courriers, personne n’y va par quatre chemins pour parler d’amour, d’amitié, d’écriture, de la famille, d’abandon, de solitude ou de rendez-vous galants. Et si à cela s’ajoute une touche de suspens, c’est qu’il faut aussi s’attendre à une révélation de fin. Elle est belle, mesurée, à l’image du reste du texte. Les auteurs ont joué avec les mots, la réalité et les mensonges (sèment donc un trouble), et mis beaucoup d’humour dans leurs lettres parfaites, des envolées aux antipodes des messages quotidiens de la société moderne qui inspirent aux lecteurs de jolies et tendres missive. Des lecteurs qui ne peuvent qu’être séduits par la fraîcheur d’un tel ouvrage et qui se demanderont toujours s’il n’est pas en réalité celui dont Pierre-Marie n’arrive soi-disant pas à accoucher. La magie des livres exerce tout son pouvoir ici. Avec de tels auteurs aux commandes, il ne fallait pas en douter. Après les formidables Le chagrin du roi mort, Terrienne, Tant que nous sommes vivants ou La princetta et le capitaine et beaucoup d’autres histoires extraordinaires, Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat confirment qu’ils n’écrivent que des histoires pas comme les autres. Ce n’est que du bonheur !

Et je danse, aussi Et je danse, aussi Poche

Présentation de l’éditeur :
La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révélera son contenu, et ses secrets. Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Découvrez :

Terrienne La princetta et le capitaine 02

Toutes les lectures communes sont ici

Lectures de Décembre 2015
Lectures de 2015


14 réflexions sur “Et je danse, aussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s