Qui a tué Vincent Van Gogh ?

En Juillet 1890, à Auvers-sur-Oise, Vincent Van Gogh est dans un champs pour peindre quand il se tire une balle dans la poitrine. Il ne décède pas tout de suite mais après deux jours d’agonie, à l’auberge où il loge, à l’âge de 37 ans. Et voilà comment le mystère autour de sa mort commence à se tisser et à fasciner. Vincent s’est-il suicidé et pourquoi ? Sujet à une instabilité mentale, comment se sentait-il ce jour là ? Et pourquoi ne pas avoir visé plus judicieusement ?

VVG01 VVG02 VVG03

Qui a tué Vincent Van Gogh ? est un ouvrage de quatre-vingt pages publié en 1992 dans lequel Pierre Cabanne (1921-2007), « critique et historien d’art », mène l’enquête sur la disparition de l’un des plus grands artistes de tous les temps. Il analyse les témoignages, les fait se rencontrer, y cherche et montre la logique ou souvent l’invraisemblance qu’il y a entre eux. Rappelle également la relation que Vincent avait avec son frère Théo pour lequel il pensait être un poids et met aussi en avant ce qui est totalement faux dans certaines références bien connues(cinématographiques ou littéraires), supposées raconter la vie de Van Gogh. Suite à ses découvertes, réflexions et déductions, il préfère considérer l’événement qui coûta la vie au peintre comme une nouvelle automutilation après l’épisode de l’oreille coupée et offerte à une prostituée. « Il ne se tue pas, il se mutile comme à Arles et pour les mêmes raisons […] Dans ses nombreux portraits Vincent montre cette lente détérioration de l’être qui le conduira à sublimer par son propre holocauste cette image de désespoir et d’échec ». Pour apprécier ce petit livre qui se lit d’une traite, il n’est nul besoin de connaître la vie et l’œuvre de Van Gogh. Ce qui est certain, si le lecteur ne connaît pas ou seulement vaguement l’artiste, c’est qu’il trouvera, après la lecture, son existence tout à coup très intéressante. Cette «  réhabilitation » fait parfaitement bien son travail, elle est très plaisante.

Qui a tué Vincent Van Gogh

Présentation de l’éditeur :
« A-t-on tué Vincent Van Gogh ? La légende veut qu’il se soit tiré une balle dans le cœur, le dimanche 27 Juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, à la tombée du jour… L’enquête a été menée il y a quelques années seulement. Et pas par n’importe qui, mais par le critique et historien d’art Pierre Cabanne, reconnu de tous pour le sérieux de ses travaux. » Jean-Louis Ferrier.


4 réflexions sur “Qui a tué Vincent Van Gogh ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s