Le club de la petite librairie

Esme est une étudiante Anglaise qui a obtenu une bourse pour étudier à New York, là où elle prépare une thèse. Elle rêve de devenir universitaire et semble donc sur la bonne voie. Dans la vie d’Esme, il y a aussi Mitchell, déjà professeur, ingrat, rustre libidineux qui ne semble pas du tout lui convenir. Pourtant, la jeune femme ne cesse de répéter et de se répéter qu’elle aime Mitchell. Quand elle apprend qu’elle est enceinte et qu’elle décide d’assumer cette grossesse en dépit de tous les changements que celle-ci va apporter dans sa vie, Mitchell fuit avant de revenir. Une vraie histoire d’amour et une existence à trois sont-elle possibles ? Entre temps, Esme a trouvé du travail dans la librairie de livres d’occasion de George. Elle passe ses journées ou soirées avec lui, Luke, Mary ou Bruce qui deviennent rapidement des amis très prévenants. Il y a aussi les habitués du magasin. Sans-abris ou non. Ces discussions sur des romans ou de la musique pendant lesquelles partager d’étranges boissons américaines.

Il y a donc des moments très agréables dans le roman de Deborah Meyler. Nombre d’œuvres, d’artistes, d’auteurs, ou de compositeurs sont cités. Esme est un personnage sympathique en dépit de ses choix amoureux. Elle est employée dans un endroit que les lecteurs sont censés aimer et lui envier. Les scènes à La Chouette tiennent plutôt leurs promesses. Malheureusement, pour un roman qui s’intitule Le club de la petite librairie en version française et The Bookstore en version originale, il faut avouer qu’il y a comme un sentiment de tromperie dans l’air. Même si ce lieu est présent et qu’il fait beaucoup de bien à l’héroïne, il reste trop en retrait pour ceux qui s’attendaient à une histoire type La bibliothèque des cœurs cabossés, par exemple. Le parcours de future maman d’Esme est quant à lui bien raconté. Au final la lecture n’est pas désagréable s’il y a anticipation d’un focus intense sur sa grossesse. Mais surtout s’il est possible de faire abstraction du comportement de son fiancé tout en croisant très fort les doigts pour que la bonne décision soit prise à la fin.

Le club de la petite librairie

Présentation de l’éditeur :
Jeune femme brillante, Esme obtient une bourse à l’université de Columbia à New York. Dans cette ville où tout est tellement éphémère, elle tombe amoureuse de Mitchell. Tout va bien. Jusqu’à ce qu’elle soit enceinte : là, Mitchell annonce qu’il s’en va. Déterminée à reprendre sa vie en main, Esme trouve un travail dans une petite librairie de quartier, tenue par George, son propriétaire excentrique et le taciturne Luke dont le rêve est de devenir guitariste. Au milieu des livres, la jeune femme trouve un réconfort bienvenu, tout comme auprès des clients de la librairie qui deviennent des amis et des soutiens. Et puis, Mitchell revient. Esme a-t-elle vraiment envie de lui accorder une seconde chance ? Le bonheur est-il à ce prix ?


5 réflexions sur “Le club de la petite librairie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s