Romans français

Le mystère Henri Pick

En Bretagne, à la bibliothèque de Crozon, il existe un rayon dédié à tous les livres que les éditeurs ont refusés. Jean-Pierre Gourvec, le bibliothécaire à l’origine de cette initiative, n’est plus de ce monde depuis quelques années et Magali, qui le remplace, a un peu laissé à l’abandon cet endroit unique ou presque. Alors qu’elle est en vacances chez ses parents, Delphine, une jeune éditrice, s’amuser à fouiller parmi ces manuscrits poussiéreux qui ont des titres parfois très drôles et tombe, selon elle, sur un chef-d’œuvre. Le roman s’intitule Les dernières heures d’une histoire d’amour et a été écrit par un certain Henri Pick.

Delphine et Frédéric, son compagnon, se lancent donc à la recherche de l’auteur. Ils découvrent qu’il est décédé deux ans plus tôt, qu’il tenait une pizzeria, qu’il ne lisait pas et qu’il rédigeait seulement la liste des courses. Henri Pick avait-il une sorte de deuxième vie dont sa femme et sa fille n’ont jamais rien su ? Que de mystère ! Évidemment, cette incroyable histoire engendre un immense succès littéraire. Auquel la veuve, Madeleine, et Joséphine n’étaient pas préparées. Qui va redonner vie à la bibliothèque de Crozon et à Magali par la même occasion. Qui, en somme, va bouleverser l’existence de toutes les personnes qui ont un lien direct ou indirect avec l’ouvrage inattendu. Même celle de Jean-Michel Rouche, un journaliste prêt à beaucoup pour prouver qu’Henri Pick n’en est pas l’auteur.

Le mystère Henri Pick est un roman sur l’amour porté aux mots et aux livres. Sur l’impact que la littérature peut avoir sur la vie des hommes. Sur le monde de l’édition également. Avec d’ailleurs quelques notes piquantes mais vraies. Avec un hommage à la passion de ceux qui se battent pour faire vivre les livres aussi. David Foenkinos a ici mis en avant « l’idée que le roman du roman est parfois aussi important que le roman lui-même » * et a bâti autour de cette inspiration une intrigue qui se lit comme un polar avec ses rebondissements qui ont lieu jusqu’à la toute fin, ses chapitres relativement courts et sa plume fluide qui force le lecteur à le dévorer d’une traite. Cette aventure venue tout droit du pays des livres est amusante, savoureuse et surprenante.

Le mystère Henri Pick

Présentation de l’éditeur :
En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

*Voir l’entretien avec David Foenkinos dans le numéro 444 du magazine Lire, Avril 2016, p 98.

6 réflexions au sujet de « Le mystère Henri Pick »

Répondre à Serena Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s