C'est lundi, je dépoussière...·Romans jeunesse

C’est lundi, je dépoussière… Hier tu comprendras

C'est Lundi, je dépoussière..

Chaque lundi, Entre Les Pages vous propose un ancien article dont le texte et la mise en page ont été rafraîchis. De belles redécouvertes au programme ! Aujourd’hui, place à…

Hier tu comprendras de Rebecca Stead

Cette histoire se passe en 1979. Miranda habite à New York avec sa mère et est amie avec Sal depuis sa plus tendre enfance. Elle fait la connaissance de Marcus, travaille dans une sandwicherie avec Colin et Suzanne et ne porte pas vraiment Julia dans son cœur. Sa mère va participer à un jeu télévisé, Richard aimerait bien épouser la mère de Miranda et un clochard un peu fou qui dort la tête sous la boîte aux lettres rôde toujours dans le coin, pas loin de leur appartement. Bientôt, des choses étranges se produisent. Une clé disparaît, des lettres anonymes sont envoyées à Miranda, quelqu’un arrête de lui adresser la parole, la mort de quelqu’un est annoncée. Le monde dans lequel vit la jeune fille devient une énigme qu’elle doit résoudre. Mais cette mission fait le lien entre le passé, le présent et le futur…

Hier tu comprendras est un roman difficile à présenter à cause de la façon dont les événements y sont rapportés. En effet, ils sont comme de petits aimants partant chacun d’un endroit différent pour, à la fin, reconstituer un puzzle. L’idée, ici, est de faire assembler aux lecteurs les informations qu’ils récoltent. Les chapitres ont eux aussi dans leur brièveté cette allure de petites pièces qu’ils faut lier entre elles. La grande fluidité est l’atout de cette œuvre qui, si elle peut être tout d’abord déconcertante, attise ensuite la curiosité à son maximum. L’engouement suscité alors est aussi satisfait par beaucoup d’humour et de tendresse. L’ouvrage de Rebecca Stead est un peu plus qu’un roman, c’est une jolie expérience littéraire qui pimente le quotidien d’un peu de science-fiction.

Hier tu comprendras

Présentation de l’éditeur :
1979. Miranda vit avec sa mère et son beau-père dans un quartier populaire de New York, partageant son quotidien de jeune adolescente avec son meilleur ami Sal. Mais, un jour, de curieux événements surviennent: sans raison apparente, Sal se fait frapper par un garçon et il cesse soudain d’adresser la parole à Miranda ; la clé de secours de l’appartement de Miranda disparaît, et celle-ci trouve une lettre énigmatique qui lui est adressée. Cette lettre déclare: «Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne. J’ai deux services à te demander ». De jour en jour, Miranda reçoit d’autres lettres de ce mystérieux expéditeur, qui semble connaître son avenir. Petit à petit, la jeune fille reconstitue le puzzle composé par son correspondant, pour découvrir les raisons de son appel à l’aide, empêcher une mort annoncée et retrouver son amitié perdue.

Featherduster

Publicités

5 réflexions au sujet de « C’est lundi, je dépoussière… Hier tu comprendras »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s