Catherine Cuenca·La prophétie des runes·Partenariats Gulf Stream·Romans jeunesse

La prophétie des runes, Tome 2

Childéric, a disparu. Août 451, à peine mariés, Mogiane et Friedhelm se mettaient en route pour le retrouver. Ainsi s’achevait La rouelle de feu. L’énigme Sarmate commence peu de temps après, en septembre, lorsque le peuple croit toujours que le roi des Francs est souffrant, que tous savent que l’illusion ne fonctionnera pas longtemps et que le jeune couple s’apprête à finaliser son union par leur nuit de noces et le Morgengab, « les cadeaux du mari à son épouse […] : des terres, des biens ou des objets précieux ». C’est alors qu’un passage secret est découvert. Il mène à un petit lieu sauvage et tranquille au delà de Tornacum et de ses murailles. Là est retrouvé un indice qui accuse les Sarmates, des nomades, d’avoir enlevé Childéric. Mogiane se voit confier la mission de représenter son royaume et de négocier la libération de son roi.

Le territoire est cependant toujours en guerre et certaines personnes sont prêts à beaucoup pour leur peuple ou pour pour eux-mêmes. Accompagnée d’une Amazone prénommée Amagê, Mogiane ne va pas du tout vivre l’entreprise prévue. Entre captivité et trahison, entre des voyages auprès de Hel, la déesse des morts, et des visions terrifiantes, de doutes en incompréhensions, l’héroïne de Catherine Cuenca craint pour sa vie et celles de Childéric et de son mari. Elle ne connaît aucun répit. Car La prophétie des runes se poursuit avec une énergie vraiment plaisante. C’est une vraie aventure avec des complots, des évasions, des traques et des surprises. Jusqu’à une conclusion qui fait enrager. Puisqu’il ne s’agit que du deuxième tome de cette trilogie et que l’auteur a encore, à ce stade, un livre entier pour jouer avec le destin de ses héros. Pour le plus grand plaisir des lecteurs.

La prophétie des runes, Tome 2

Présentation de l’éditeur:
Le roi des Francs, Childéric, a disparu ! Alors que Mogiane et Friedhelm s’apprêtent à rejoindre leur nouvelle demeure, ils découvrent un tamga orné d’un emblème sarmate. Ce sont donc des cavaliers nomades qui auraient enlevé Childéric. Désignée pour représenter le royaume, Mogiane doit partir seule plaider en faveur de la libération du jeune roi…

La prophétie des runes, Tome 1 la-prophetie-des-runes-tome-3

Jeterminece que j'entreprends 2016

Catherine Cuenca sur ce blog
L’interview de Catherine Cuenca

Gulf Stream

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s