Chroniques Express·Le coin des BD, Mangas...

Chroniques Express #05

La lettre à Helga, Arte, Tome 4 & Fugitifs du futur

La lettre à Helga
Bjarni
est aujourd’hui un vieil homme. Il écrit une lettre à Helga, une femme qu’il a aimée passionnément autrefois. À travers ce long courrier, il plonge le lecteur dans la campagne islandaise et ses traditions. Il se souvient et raconte son mariage un peu triste, les rumeurs qui courraient sur lui et Helga, et l’ardeur entre eux qui a finalement remporté la partie. La lettre à Helga contient confessions et remords, s’interroge sur les choix d’une vie. Mais La lettre à Helga, aussi jolie qu’elle paraisse de loin, c’est peu d’action, pas tant d’événements hormis les saillies et les ébats des amants, un vocabulaire qui fait s’interroger le lecteur sur la conception de l’amour que le narrateur est censé porter à sa « Belle ». Et ce surnom « ma Belle », irritant au plus haut point. Sans compter un dernier épisode dans la vie de Bjarni qui n’était peut-être pas nécessaire et qui vient parfaire l’impatience que tout cela se termine, ainsi qu’une révélation qui achève. Une lecture qui rend on ne peut plus perplexe.

La lettre à Helga

Présentation de l’éditeur :
De retour pour un été dans la maison où il passa toute sa vie, Bjarni Gíslason écrit à la seule femme qu’il a aimé, aussi brièvement qu’ardemment : Helga. Déclaration d’amour passionnée, hymne à la terre et au mode de vie rural, cette lettre est pour l’ancien éleveur de brebis l’occasion de s’interroger sur les raisons qui poussent un homme à faire la sourde oreille au doux appel de l’amour.

Arte, Tome 4
Dans le quatrième tome des aventures d’Arte, Youri, un aristocrate au profil plutôt mystérieux propose à la jeune femme de travailler pour lui… à Venise. Où elle pourrait peindre et être la préceptrice de sa petite sœur. Dans le même temps, une amie de Léo revient en ville. Elle est veuve, prête à accoucher et n’a pas un sou puisque les femmes ne peuvent pas hériter et que la famille de feu son époux ne veut pas lui rendre sa dote. Un compromis déchirant pour Arte et Léo va alors se mettre en place. Kei Ohkubo a décidé de faire voyager son héroïne. Mais peut-elle faire confiance à Youri ? Pour l’instant, ses doutes et ses grandes interrogations se portent sur Léo seulement. Que peut bien réserver ce séjour dans la cité des Doges ? A ce stade, le lecteur tremble pour Arte. C’est la première fois que le manga fait ressentir une telle angoisse. Peut-être à tort. Mais voilà la preuve qu’Arte est terriblement attachante. Art, art du manga, condition des femmes, romance, suspense, le créateur de cette histoire réussit à délecter, à instruire, à surprendre, à frustrer. C’est donc parfait. Longue vie à Arte !

Arte, Tome 4

Présentation de l’éditeur :
Alors qu’Arte suit son petit bonhomme de chemin à Florence, un grand aristocrate vénitien fait soudain irruption dans sa vie et lui propose de le suivre dans sa ville pour honorer une très grosse commande. Consciente de l’exceptionnelle opportunité professionnelle qui s’offre à elle, la jeune fille hésite cependant à accepter cette invitation, synonyme de séparation d’avec son maître. Entre Léo et Messire Fariel, le cœur de notre apprentie artiste balance. Quel choix fera-t-elle face à ce dilemme cornélien ?

Arte, Tome 1 Arte, Tome 2 Arte, Tome 3 arte-tome-5

Jeterminece que j'entreprends 2016

Fugitifs du futur
Deux scientifiques de génie, trois enfants, une expérience qui tourne mal et un narrateur à la recherche de la seule jeune fille de cette histoire,
Mila. Cette dernière lui a laissé une clé contenant des informations. Il reconstitue alors le fil des événements, un compte rendu dont le lecteur profite. Mila, son frère Ilam et leur ami Liam ont servi de cobayes à Yak qui leur a inséré une puce à l’arrière de la tête. Peu de temps après, Ilam s’est défenestré. De sa seule volonté ? Liam et Mila peuvent aussi communiquer par télépathie depuis cette opération. Malheureusement, les expérimentations et les découvertes de Yak et Achille mettent leur famille en danger et il faut disparaître. Pendant des années, Mila et Liam sont séparés. L’un avec la mémoire trafiquée, l’autre en ayant feint que cela ait marché sur elle et s’étant libérée du pouvoir paternel. Jusqu’à ce qu’ils se retrouvent pour fuir ensemble vers une autre vie. Fugitifs du futur se lit comme un polar. Il est mystérieux, plein d’action, de surprises et de questions. Son intrigue, dont le point de départ sont les nouvelles technologies, pointe du doigt le désir de l’homme de vouloir soi-disant évoluer grâce à elles et évoque, pour aller plus loin, le transhumanisme. Le roman de Valérie Dayre et Pierre Leterrier est un puzzle complexe, certes. Il est même sans doute un peu long sur la fin. Mais il a un vrai style, des références et un vocabulaire pointus. Il dispose au final d’une ambiance peu commune, un atout qui ravit toujours.

Fugitifs du futur

Présentation de l’éditeur :
Achille Tanakis
, chercheur de renom, et Yak, alias Yves-Albert Keller célèbre neurochirurgien parisien, sont tous les deux des personnalités très en vue. À la pointe dans leur discipline respective, ils sont sur le point de faire une découverte qui risque de changer le monde, notamment celui de l’informatique et des nouvelles technologies. Leurs enfants, les jumeaux Mila et Ilam et le jeune Liam ne se quittent pour ainsi dire jamais. Un été alors qu’Achille a confié Liam à son ami Yak, ce dernier tente, sans son accord, une expérience sur les trois enfants et leur implante une puce à l’arrière du crâne. Mais l’expérience tourne au drame quelques jours plus tard avec la mort d’un des jeunes. Des malfrats intéressés par cette découverte révolutionnaire se lancent alors sur les traces des chercheurs et enlèvent Yak et sa fille. Achille et Liam sont les seuls à pouvoir leur venir en aide… mais à quel prix ! Un thriller haletant et riche en rebondissements qui dénonce notre course éperdue aux « cyber-technologies » et au « progrès ». Un livre qui soulève de nombreuses questions sur la science et l’éthique.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Chroniques Express #05 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s