Romans jeunesse

Robin des graffs

Sam vit à Paris. Il est hébergé et rémunéré par une dame pour jouer aux échecs avec elle. La nuit, il recouvre les murs de la ville de tags représentant les animaux de l’arche de Noé, une mission qu’il s’est donnée. Il se rend aussi régulièrement au commissariat pour savoir quels sans abri ont été retrouvés sans vie de manière à ce que les siens puissent leur rendre hommage. Un jour où il vient justement s’informer, il s’enfonce dangereusement dans les locaux où sont affiché ses œuvres nocturnes et est sauvé par Bonny, une pirate haute comme trois pommes qui a décidé, en le voyant, que Sam sera désormais sa famille, celle dont elle a toujours rêvé. Le garçon se revoit dans Bonny. Elle a cinq ans, l’âge de déformer la langue française, d’être curieuse de tout, effrayée par rien. Elle est on ne peut plus innocente, n’a ni papa ni maman pour s’occuper d’elle et s’est échappée du foyer qui l’accueille. S’il l’a emmenée un peu malgré lui, Sam s’attache rapidement à cette enfant qui est un vrai rayon de soleil.

Ils sont évidemment tous les deux recherchés par la police. C’est Nora qui est chargée de l’enquête censée mener au nouveau décorateur de la capitale. Elle ne sait pas qu’il ne fait qu’un avec l’homme qu’un témoin a vu partir avec la petite fille. Elle et son mari Benjamin ont une relation difficile ces derniers temps. Et il se trouve que lui travaille dans le foyer qui a la charge de Lilibelle, alias Bonny. Entre eux, il y a le père de Nora, ancien flic, et au milieu de tout ça, il y a aussi Christiana, une amie SDF de Sam. Tout ce petit monde très attachant se retrouve impliqué dans une seule et même aventure touchante et d’une grande fraîcheur. Muriel Zürcher a choisi la tendresse, l’humour et l’optimisme pour divertir et faire du bien à son lecteur. Son récit est aussi joli que sa couverture. Le monde et les gens y sont aussi doux. Robin des graffs est une vraie bouffée d’oxygène, une balade réconfortante et revigorante dans un Paris inconnu et merveilleux.

Robin des graffs

Présentation de l’éditeur :
Sam
, la nuit, tague sur les murs de Paris des couples d’animaux de l’arche de Noé. Le jour, il va chanter au cimetière du Père Lachaise en hommage aux SDF morts dans la rue. Pour gagner sa vie, il joue aux échecs avec la vieille Mme Decastel, intelligente, acariâtre et généreuse aussi. C’est au commissariat du quartier qu’il rencontre une petite fille fugueuse en mal d’affection. Bonny décide que Sam sera sa nouvelle famille et part avec lui. La police est sur les dents : capturer le tagueur adoré des réseaux sociaux et qui défie les forces de l’ordre, retrouver la petite fille et son kidnappeur.

Lectures de juin 2016

4 réflexions au sujet de « Robin des graffs »

  1. En effet, c’est tentant ! Je note. Merci pour la découverte ! 🙂
    C’est amusant, l’histoire de L’Arche de Noé me suit partout, en ce moment. J’ai lu un album sur le sujet et aussi un roman qui n’avait rien à voir mais dans lequel un homme s’était donné pour mission de construire l’Arche de Noé. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s