C’est lundi, je dépoussière… The Witches

C'est Lundi, je dépoussière..

Chaque lundi, Entre Les Pages vous propose un ancien article dont le texte et la mise en page ont été rafraîchis. De belles redécouvertes au programme ! Aujourd’hui, place à…

The Witches de Roald Dahl

L’histoire de The Witches est racontée par un petit garçon dont le nom n’est jamais dévoilé et qui découvre l’existence des sorcières grâce à sa grand-mère . Elles sont de terribles êtres et en ont après les enfants qu’elles transforment en animaux pour mieux les exterminer. Elles portent des gants, un chapeau, des chaussures pour cacher leurs pieds sans orteils et aussi des masques pour dissimuler leurs visages dont la laideur ne porte pas de nom. Alors qu’il entraîne ses souris, caché dans une des salles de l’hôtel dans lequel il est en vacances, l’enfant assiste en cachette à la réunion annuelle qui réunit toutes les sorcières d’Angleterre. Il est témoin du meurtre de l’une d’entre elle et de la transformation d’un autre garçon en souris avant d’être lui-même découvert…

Lors de ce rassemblement, un grand nombre de détails mettent en images la véritable apparence des sorcières. Si l’auteur en avait déjà créé un aperçu via les discours de la grand-mère, il parfait là l’effet d’horreur qui englobe son histoire. En effet, The Witches est tout aussi loufoque et déconcertant que d’autres de ses classiques (Matilda, Charlie and the Chocolate Factory, The Twits…) et la narration n’en est pas non plus moins « violente ». L’image des femmes est ici peu flatteuse et le lecteur garde toujours à l’esprit qu’elles complotent pour faire disparaître tous les enfants.

C’est alors le monde à l’envers ! Bien des interprétations peuvent être faites quant à la « vraie » identité de ces femmes qui semblent chercher à se venger. Mais de quoi ? De qui ? En attendant, les aventures de ce petit garçon qui a bien envie de massacrer ces tueuses d’enfants sont envoûtantes. Le texte sait être sans cesse percutant, drôle aussi, surtout lors d’une scène dans laquelle une souris s’introduit en cuisine et dans un pantalon. Beaucoup de tendresse et d’émotion attendent les lecteurs qui oseraient s’aventurer dans un monde où les sorcières règnent pour encore un peu de temps. The Witches (Sacrées Sorcières en français) est un roman de Roald Dahl datant de 1983. Comme la quasi totalité des œuvres de cet auteur, cet ouvrage est illustré par Quentin Blake. Il a été adapté au cinéma en 1990. Le film reçut de bons avis des critiques ainsi que des spectateurs mais Roald Dahl en détestait la fin qui différait complètement de celle du livre.

The Witches GF

Présentation de l’éditeur :
Ce livre n’est pas un conte de fées, mais une histoire de vraies sorcières. Vous n’y verrez ni stupides chapeaux noirs, ni manche à balai. La vérité est bien plus épouvantable. Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire, vivent dans des maisons ordinaires et ressemblent et n’importe qui. Si on ajoute qu’une sorcière passe son temps à dresser les plans les plus démoniaques pour attirer les enfants dans ses filets, il y a de quoi se méfier ! Un livre indispensable pour apprendre à se défendre contre les sorcières, une histoire grinçante qui vous fera frissonner tout en vous faisant mourir de rire !

Du même auteur :

The BFG Les minuscules

Featherduster


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s