Partenariats Nathan·Romans jeunesse

Dis-moi si tu souris

Parker a 16 ans et est aveugle depuis plusieurs années suite à un accident de voiture qui a coûté la vie à sa mère. Pendant les dernières vacances, ce fut au tour de son père de quitter ce monde et d’engendrer l’emménagement de son oncle, de sa tante et de leurs enfants dans la maison de famille. Aujourd’hui, c’est la rentrée scolaire. Parker retrouve ses amis et fait la connaissance de Molly qui a été choisie pour l’aider à suivre les cours. L’année qui commence se présente plutôt bien jusqu’à cette voix que Parker reconnaîtrait entre mille. Jusqu’à la présence évidente de Scott, son ancien meilleur ami et petit ami à cause duquel elle a vécu une expérience traumatisante. Dès lors, Parker se raccroche à la dernière de ses règles : « il n’y a aucune seconde chance. La trahison est impardonnable ». Cette présence inattendue, le besoin de réconfort de Parker, ses conflits familiaux ou amicaux, la course à pied et même les problèmes des autres la transforment jour après jour en une grenade qui peut exploser à tout moment.

Dis-moi si tu souris est le premier roman d’un nom bien connu du monde du jeu vidéo. Son intérêt premier tient dans le fait que son personnage principal est aveugle. En effet, les héroïnes aveugles ne courent pas les étagères et suivre Parker dans son quotidien est plutôt riche de petites choses à apprendre par ci par là. Après la cécité, les thèmes qu’Eric Lindstrom met en avant sont indéniablement séduisants. L’amitié, l’amour, la famille, le deuil, l’adolescence, le sport, la confiance ont beaucoup à dire. Il est donc dommage qu’ils ne soient pas exploités à hauteur de leur force. La lecture reste agréable en étant ponctuée de jolis moments.

 Dis moi si tu souris

Présentation de l’éditeur :
« Je suis Parker, j’ai 16 ans et je suis aveugle. »
« Bon j’y vois rien, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D’ailleurs j’ai établi Les Règles :
– Ne me touchez pas sans me prévenir ;
– Ne me traitez pas comme si j’étais idiote ;
– Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
– Et ne cherchez JAMAIS à me duper.
Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j’en ai même rajouté une dernière. Alors, quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n’y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable. »

Editions Nathan

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dis-moi si tu souris »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s