Romans étrangers

Le Lys de Brooklyn

Le Lys de Brooklyn est une lecture commune pour le club de lecture. Voir les avis de Virginie et Céline.

Francie vit à New York au début du vingtième siècle. Elle a deux parents bien jeunes et un petit frère, Neely. La vie n’est pas facile car la famille Nolan est pauvre. Katie se tue au travail et Johnny dépense ce qu’il gagne en alcool. Pour s’offrir des choses, Francie et Neely ramassent tout ce qu’ils peuvent pour le chiffonnier. L’hiver, il faut s’imaginer en pleine expédition au Pôle Nord pour supporter le froid. Les expéditions préférées de Francie sont celles qu’elle fait à la bibliothèque. Les livres qu’elle rapporte, elle les lit dans un endroit de l’appartement qui lui est cher. A l’école, elle est en avance sur les autres élèves grâce à l’intégrale de Shakespeare que sa mère lui lit en boucle depuis sa naissance. Francie est cultivée, curieuse, comprend les choses différemment, utilise son côté moins terre à terre pour donner un sens à certaines d’entre elles. Oui, elle est une petite fille de Brooklyn sans un grand avenir apparent. Oui, ses jours sont parfois tristes et violents. Mais inexorablement, Francie pousse, provoque, saisit sa chance pour se faire la place qu’elle mérite dans le monde. L’amour, le courage et l’espoir qui unissent sa famille font d’elle un être qui ne recule jamais. Un être qui, toujours, grandit, se tient debout, fleurit, tel cet arbre de son quartier qui vit, qui lutte peu importe de quel endroit de la terre il sort et pousse toujours « comme s’il s’efforçait vraiment d’atteindre le ciel ».

Le Lys de Brooklyn a été publié pour la première fois en 1943 en version originale et en 1946 en version française. Il est divisé en cinq parties de longueur inégale. Le lecteur fait la rencontre Francie alors qu’elle a 11 ans et la quitte quand elle en a 17. Autant dire que cette dernière étape est difficile. Les années passées à ses côtés couvrent son âme d’enfance, sa soif d’apprendre, sa perte d’innocence, son éducation, ses choix difficiles, ses premiers amours, ses premiers emplois, l’exploitation qu’elle subit. Petite fille d’immigrants, elle incarne la définition même du rêve américain et se réalise avec majesté. Ses expériences sont celles qu’a vécu Elisabeth Wehner alias Betty Smith. Via son héroïne, l’auteur ouvre les portes d’une époque entière qui avale le lecteur. Son texte est long, consistant, magnifique, puissant, édifiant, inoubliable. Il a été adapté au cinéma par Elia Kazan.

Le lys de Brooklyn le-lys-de-brooklyn-gf a-tree-grows-in-brooklyn-01 a-tree-grows-in-brooklyn

Présentation de l’éditeur :
Francie Nolan
croît comme une fleur délicate dans un faubourg de New York. L’existence est bien rude pour la famille Nolan ! La mère de Francie ploie sous le travail. Son père, pourtant si bon, a bien du mal à faire vivre les siens avec son maigre salaire. Et son jeune frère Neeley, que deviendra-t-il plus tard ? Pourtant, Francie goûte une sorte de bonheur. Un bonheur durement conquis. Lorsqu’elle veut, par exemple, s’acheter la moindre petite chose, n’est-elle pas obligée, pour se procurer un peu d’argent, d’aller vendre des bouts de ferraille au chiffonnier du coin ? Mais Francie cache, sous une frêle apparence, beaucoup d’optimisme et d’énergie. Et, parce qu’elle sait aimer et lutter, elle s’arrache et arrache les siens aux griffes du malheur.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Le Lys de Brooklyn »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s