Romans français

Les gens dans l’enveloppe

Les gens dans l’enveloppe a été lu pour Our Pretty Books’ Club du mois d’Octobre 2016.

Laurence a été abandonnée par sa mère partie pour l’Argentine avec son amant. La jeune fille vit avec son père en face duquel elle imite l’attitude, les mouvements de Michelle. Pour Noël, elle voudrait un répondeur sur lequel celle qui l’a mise au monde pourrait laisser un message. Laurence écrit des poèmes, fait du camping, rend visite à Mamie Poulet, grandit, s’en va. Puis, retour en arrière. Michelle sur sa mobylette, Michelle qui est trop jeune pour être mère, qui s’ennuie à l’atelier, qui apprend la dactylographie, qui rencontre Horacio. Enfin, Simone. Simone qui va bientôt fermer les yeux pour la dernière fois, qui lit les lettres de sa petite fille, qui a un secret, « la Mamie Poulet ».

En juin 2012, Isabelle Monnin fait l’acquisition « un lot de 250 photographies provenant toutes d’une même famille ». Cette famille tout à fait normale, « à la banalité familière, bouleversante », elle ne la connaît pas. Alors, elle décide de leur inventer des prénoms et une vie. Ils seront Laurence, Michelle, Simone, Serge… Alex Beaupain, lui, trouve que ce serait une bonne idée d’accompagner cette création de chansons. L’histoire d’Isabelle lui inspire un album entier. Les chansons, originales ou non, sont interprétées par Camélia Jordana, Clotilde Hesme, Françoise Fabian, Alex Beaupain et par les vrais gens de l’enveloppe aussi. Qui étaient-ils vraiment alors ? L’enquête les dévoile aux lecteurs. Il s’agit du journal tenu par Isabelle Monnin dans lequel elle a consigné réflexions, recherches, envies, entretiens, découvertes. C’est un deuxième livre dans lequel le « je », le « il », le « elle », le « eux » disent la réalité, n’enjolivent rien, ne dramatisent rien.

L’entreprise dans laquelle s’est lancée l’auteur de Daffodil Silver est un exercice d’écriture génial. Mais pas que. Car la création littéraire est vraiment là et elle est magnifique. Ensuite, suivre Isabelle Monnin dans son investigation est passionnant. Ce tourbillon de bonnes idées, ces mots poétiques, l’émotion conçue puis l’émotion on ne peut plus réelle et palpable font s’interroger sur la littérature, les livres, l’invention, la famille, l’identité, la vie, la mort, le bonheur. Les gens dans l’enveloppe est un livre comme le lecteur n’en a sûrement jamais lu. Un ouvrage formidable par son origine, sa naissance et sa facture intellectuelle, ainsi que par toute l’humanité qu’il fait jaillir de ses pages.

Les gens dans l'enveloppe les-gens-dans-lenveloppe-poche

Présentation de l’éditeur :
En juin 2012, j’achète à un brocanteur sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne sais rien. Les photos m’arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe il a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l’enveloppe à Alex. Il dit : « On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien. » Les gens dans l’enveloppe, un roman, une enquête, des chansons.

Advertisements

10 réflexions au sujet de « Les gens dans l’enveloppe »

  1. Le thème et le concept de ce roman m’attirent beaucoup et votre chronique me donne envie de le lire. Je pense que je vais essayer de le trouver.
    Merci pour vos chroniques Pauline, je ne prends pas toujours le temps de les commenter mais les lis avec grand intérêt ♡
    Bon dimanche à vous !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s