C'est lundi, je dépoussière...·Evelyne Brisou-Pellen·Romans jeunesse

C’est lundi, je dépoussière… Les cinq écus de Bretagne & Les portes de Vannes

C'est Lundi, je dépoussière..

Chaque lundi, Entre Les Pages vous propose un ancien article dont le texte et la mise en page ont été rafraîchis. De belles redécouvertes au programme ! Aujourd’hui, place à…

Les cinq écus de Bretagne & Les portes de Vannes d’Évelyne Brisou-Pellen

A la mort de son père, Guillemette, âgée de 13 ans seulement, se déguise en garçon pour se rendre chez son grand-père qui ne connaît même pas son existence. Soulagée qu’il accepte de la garder près de lui, l’enfant ne pose pas de questions sur le passé intrigant de Jamet Boisguérin et accepte de changer de nom pour ne pas créer de scandale. Elle choisit de s’appeler Philippa et doit oublier ses habitudes de garçon manqué pour s’adapter à son nouveau quotidien à Rennes. Elle y rencontre Estienne, un apprenti grincheux, Lucasse la servante et aussi Béatrice, une jeune fille qui ne veut pas épouser l’homme que son père a choisi pour elle.

Une inondation, des brigands et une fuite en pleine nuit sont aussi au rendez-vous. Heureusement, Philippa est une héroïne maline et hardie, brave et vive pour faire face à tout cela. Evelyne-Brisou Pellen raconte comment son personnage se fait à sa nouvelle vie avec un grand panache et beaucoup de détails. Cela lui permet de mettre en avant la vie en ville au Moyen Âge et surtout la condition des femmes à cette époque pour faire de ce roman un vrai voyage au temps des rues non seulement bondées mais également puantes, au temps des tripiers ou encore des miseurs. Les aventures de Philippa continuent dans Les portes de Vannes.

***

Quatre ans après son arrivée à Rennes, Guillemmette alias Philippa, reçoit la visite d’un homme qui recherche Estienne car ce dernier est en danger. Sans hésiter une seconde, Philippa ressort ses habits de garçon, laisse un mot à son grand-père et se met en route pour Vannes… Après Rennes, c’est donc maintenant au tour de cette ville, dont les portes sont fermées pour cause d’épidémie, de se dévoiler. Ses auberges, son marché, ses rues effervescentes dissimulent les héros qui ont deux hommes à leurs trousses comme elles peuvent et en se mettant joliment en lumière.

Quelle nouvelle aventure périlleuse vivent Philippa et Estienne dans cette suite des Cinq écus de Bretagne ! Surtout que si le jeune homme est traqué, il est incapable de dire pourquoi. Du mystère, des déguisements, des poursuites, des combines et évidemment du suspense font vibrer ce roman frais et entraînant.

Les cinq écus de Bretagne Les portes de Vannes

Les cinq écus de Bretagne
Présentation de l’éditeur :
Au début de l’été 1469, Guillemette, qui vient de perdre son père, rejoint son grand-père à Rennes. Celui-ci ignore son existence et lui réserve un étrange accueil. Il lui demande de ne révéler à personne son identité. Guillemette doit alors se faire appeler Philippa et supporter bien des médisances.

Les portes de Vannes
Présentation de l’éditeur :
Estienne
est en danger ! C’est ce qu’apprend par hasard Philippa, dans la boutique de son grand-père adoptif, à Rennes. La jeune fille n’hésite pas un instant : vêtue d’habits masculins, elle part à la recherche de l’ancien apprenti des Cinq Écus de Bretagne. Mais, en cette année 1473, les routes sont peu sûres et les indices que possède Philippa si minces.

Challenge Evelyne Bisou Pellen

Featherduster

Publicités

2 réflexions au sujet de « C’est lundi, je dépoussière… Les cinq écus de Bretagne & Les portes de Vannes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s