Le coin des BD, Mangas...

La Religion, La BD, Tome 1/4

Mattias Tannhauser a été élevé par les turcs, ceux qui ont pourtant massacré sa famille. Aujourd’hui, il est trafiquant d’armes et d’opium. Il est surtout la personne idéale pour infiltrer l’ennemi qui s’apprête à frapper l’Ordre de la Religion à Malte. S’il accepte de se rendre là-bas, c’est uniquement pour aider la belle Carla La Penautier, une comtesse à la recherche de son enfant qui lui a été arraché à la naissance douze ans plus tôt. Le siège qui est sur le point d’avoir lieu s’annonce effroyable voire même perdu d’avance. Mattias est accompagné de son ami Bors. Depuis qu’elle l’a sauvée, Carla ne se sépare plus d’Amparo, une jeune femme elle aussi splendide et mystérieuse régulièrement accaparée par des visions. Déjà sur place, Orlandu, un garçon des rues, ne sait pas que toute cette équipée a décidé de passer les portes de l’enfer pour lui.

Paru en 2006 dans sa version originale et en 2009 dans sa traduction française, La Religion, de Tim Willocks a fait chavirer de nombreux lecteurs. Premier roman d’une trilogie impliquant le personnage de Mattias Tannhauser, mettant en avant le siège qui est sans doute le plus atroce de l’Histoire, aussi poétique que violent, aussi romantique que sanglant, aussi sombre que lumineux et rappelant même les textes de Dumas, l’ouvrage ne peut laisser indifférent. Une merveilleuse déflagration littéraire qui méritait bien d’être adaptée en bande dessinée.

Les éditions Casterman ont pris cette initiative et confié ce magnifique projet à Luc Jacamon et Benjamin Legrand. Leur travail est découpé en quatre tomes. Le premier, sorti en octobre 2016, s’intitule Tannhauser. Les personnages principaux sont présentés aux lecteurs ainsi que leur mission première. Ceux qui ont lu le roman seront ravis de la fidélité avec laquelle ces âmes qui n’appartiennent qu’à elles-mêmes sont représentées et de la sagesse qui a servi de guide lors de la conception face à la férocité du texte original qui ne pouvait pas être reproduite telle quelle sur les planches. Ces dernières, délicieusement dynamiques, traduisent parfaitement l’ambiance de l’œuvre de Willocks. Elle balance sans cesse entre romantisme et brutalité, passion et cruauté, générosité humaine et innommable. Le scénario garde lui aussi son agréable fluidité dans la présentation du contexte historique et dans la façon qu’il a d’y fondre les aventures des personnages. Tannhauser est donc juste grandiose. Sa version collector propose un dossier avec des croquis et un texte écrit par Tim Willocks.

la-religion-la-bd-tome-1

Présentation de l’éditeur :
Malte
, mai 1565. Les chevaliers chrétiens de l’ordre des Hospitaliers, aussi nommé la Religion, se préparent à l’invasion de l’île par Soliman le Magnifique et ses 45000 « lions de l’Islam« . À un contre cinq, le combat semble perdu d’avance et le siège qui se prépare s’annonce d’une violence inouïe. Pour parer à la faiblesse de ses troupes, le grand maître La Valette décide de convoquer Mattias Tannhauser. Ancien janissaire du sultan, devenu trafiquant d’armes et d’opium, il connaît parfaitement les deux camps. Indifférent aux intérêts de l’ordre, il ne s’engage dans le conflit que pour venir en aide à la comtesse Carla de la Penautier, signant leur aller simple pour l’enfer…

La religion Les douze enfants de Paris

Jeterminece que j'entreprends 2016

Publicités

4 réflexions au sujet de « La Religion, La BD, Tome 1/4 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s