Partenariats·Partenariats Le Livre de Poche·Romans étrangers

Rompre le silence

Après le décès de son père, Robert Lubisch a vendu la maison de famille avec les meubles qu’elle contenait. Il a cependant gardé quelques affaires personnelles. Parmi celles-ci, une boîte contenant des papiers datant de la Seconde Guerre mondiale et la photo d’une femme dont il ignore l’identité. Robert commence alors une petite enquête pour savoir de qui il s’agit et des liens qu’elle entretenait avec son père. Lors de ses recherches, il tombe sur Rita Albers, une journaliste qui décide que ce mystère sera son prochain papier. Et quel papier ! Car la jeune femme comprend rapidement qu’elle tient quelque chose d’important. Le passé refait alors tout à coup surface dans la vie de certaines personnes que l’Histoire a unis à tout jamais.

Rompre le silence n’est pas seulement un polar. Il est aussi fait de quelques gouttes de drame familial et d »une légère contenance de roman historique. Ces ingrédients qui composent l’ouvrage de Mechtild Borrmann en font un livre captivant et intelligent de bout en bout. Ses personnages sont entièrement fictifs mais se retrouvent dans des situations tout à fait crédibles. Il n’est pas là pour donner des leçons mais offre de belles pistes de reflexions sur les secrets et la transmission. Le lecteur suit une vraie enquête qui est faite d’allers et retours de plus en plus intenses entre le passé et le présent. Les chapitres sont courts, contiennent toutes les surprises, les révélations et l’émotion qu’il faut. Ils créent l’effet d’un puzzle qui se reconstitue avec habileté au fil des pages. C’est délicieux à vivre, à constater. Les pièces avec lesquelles l’auteur joue sont celles de l’amitié, de l’amour, des promesses, de la trahison, de la guerre, du devoir, de l’enfance, de l’innocence, de la douleur, de l’inéluctable, de l’espoir. C’est fort et beau.

rompre-le-silence

Présentation de l’éditeur :
En 1997, Robert Lubisch vide la villa familiale à la suite du décès de son père, un riche industriel qui a fait fortune dans les années d’après-guerre. Parmi ses papiers, il trouve une carte d’identité SS au nom d’un inconnu et la photographie d’une très belle femme. Quel est le rapport avec son père ? Lui, l’homme si parfait, si lisse, avait-il des secrets à cacher ? Il essaie d’en savoir plus et fait la connaissance d’une journaliste, qui flaire un gros coup. Robert sent qu’il a réveillé un démon assoupi depuis la guerre et que l’histoire de son père est bien plus trouble qu’il l’a toujours pensé…

LDPLogo

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rompre le silence »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s