Daphné du Maurier·Romans étrangers

L’Auberge de la Jamaïque

L’Auberge de la Jamaïque de Daphné Du Maurier a été lu dans le cadre d’une lecture commune organisée par Un chocolat dans mon roman.

Cornouailles, 19ème siècle. Au décès de sa mère, Mary Yellan, 23 ans, est contrainte d’aller vivre chez sa tante Patience. Cette dernière est mariée à un homme nommé Joss Merlyn et ils tiennent ensemble l’Auberge de la Jamaïque. Mary n’est même pas encore arrivée sur les lieux qu’elle apprend que l’auberge en question a une très mauvaise réputation. Plus personne ne s’y arrête et d’affreuses choses d’y dérouleraient. Cela, en plus d’être située dans un endroit plutôt retiré du monde. Lorsqu’elle franchit la porte de sa nouvelle maison, la jeune femme fait tout de suite connaissance avec son oncle. Il est un étrange mélange d’intimidation et d’honnêteté. Quant à sa tante Patience, dont Mary gardait le souvenir de l’élégance et de la fraîcheur, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle est mince, frêle, tremblante, porte de vieux habits et est totalement soumise à son époux. Le couple Merlyn vit dans des pièces à peine meublées et tout juste entretenues. Dès le premier soir, Mary apprend qu’elle entendra parfois des voitures s’approcher. Il faudra alors qu’elle ignore ce qui se déroule juste sous sa chambre et n’en parle jamais à personne. Curieuse, elle ne fait rien de ces ordres et comprend vite que cela implique des navires, des naufrages, des meurtres, des vols…

L’auberge de la Jamaïque (Jamaica Inn) a été publié pour la première fois en 1936. Il s’agit du quatrième roman de Daphné Du Maurier qui lui a été inspiré suite à un séjour dans la réelle Auberge de la Jamaïque. Le texte est gothique. L’héroïne se dirige en effet vers une habitation isolée emplie de mystère. Pour l’entourer, la nature, le brouillard, la nuit froide, le vent, la pluie. Une histoire d’amour se profile également dès les premiers chapitres. Beaucoup d’éléments de l’histoire sont effrayants. Elle est également violente car il y a quelque chose de récurrent chez l’auteur de Rebecca : le mal dont sont capables les hommes de manière générale et envers les femmes, éternelles victimes. Mary a une image de la condition féminine qui lui fait tout d’abord refuser tout sentiment qui pourrait se développer en elle, prendre le pouvoir et la mener vers une existence de souffrances. Mary est forte et souhaite avoir son indépendance. Voilà ce qui lui permet de tenir bon, de décider de tout faire pour sauver sa tante des griffes de l’affreux bien qu’incroyablement complexe Joss Merlyn. Entre dévouement, aveuglement et bravoure, Mary entraîne les lecteurs dans un récit à la tension constante. Peut-être est-elle même de plus en plus intense jusqu’à être palpable. Suspens, angoisse et saisissement sont réunis dans une littérature unique et merveilleuse.

lauberge-de-la-jamaique Les romans des Cornouailles jamaica-inn-01

Présentation de l’éditeur :
Orpheline et pauvre,
Mary Yellan n’a pas d’autre ressource que de quitter le pays de son enfance pour aller vivre chez sa tante, mariée à un aubergiste, sur une côte désolée de l’Atlantique. Dès son arrivée à l’Auberge de la Jamaïque, Mary soupçonne de terrifiants mystères. Cette tante qu’elle a connue jeune et gaie n’est plus qu’une malheureuse, terrorisée par Joss, son époux, un ivrogne menaçant, qui enjoint à Mary de ne pas poser de questions sur les visiteurs de l’auberge. Auberge dans laquelle, d’ailleurs, aucun vrai voyageur ne s’est arrêté depuis longtemps… De terribles épreuves attendent la jeune fille avant qu’elle ne trouve le salut en même temps que l’amour. Dans la grande tradition romantique des sœurs Brontë, la romancière anglaise, auteur de Rebecca, nous entraîne avec un sens prodigieux de l’ambiance et de l’intrigue au cœur d’un pays de landes et de marais battu par les tempêtes, où subsiste la sauvagerie ancestrale des pirates et des naufrageurs.

Du même auteur :

Rebecca 2015 ma-cousine-rachel-02

Challenge Daphné Du Maurier 02 Challenge Daphné Du Maurier 01

Publicités

16 réflexions au sujet de « L’Auberge de la Jamaïque »

  1. Aaah je suis fan de Daphné du Maurier depuis que j’ai lu Rebecca. L’Auberge de la Jamaïque fait partie des romans que je veux lire ! Tension, suspense, angoisse, saisissement, c’est tout ce que j’aime avec elle ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s