Partenariats·Partenariats Oskar·Romans jeunesse

La femme noire qui montra le chemin de la liberté – Harriet Tubman

Harriet Tubman est née vers les années 1820 aux États-Unis. Enfant, alors qu’elle était déjà battue par ses maîtres, elle a un jour reçu un objet en métal qui était destiné à un autre esclave en pleine tête. Sa blessure lui a causé des douleurs et une tendance à l’hypersomnie toute sa vie. Harriet faisait aussi l’expérience de visions. Très croyante, elle pensait qu’elles lui étaient envoyées par Dieu. Après avoir réussi à fuir la propriété d’Edward Brodess, grâce à l’Underground Railroad (le Chemin de fer clandestin), elle n’a cessé de risquer sa vie pour aider d’autres esclaves à trouver le chemin de la liberté. Pendant la guerre de Sécession, Harriet a même mené l’opération de Combahee Ferry qui fut une réussite totale et permit d’en libérer 700. Elle a mérité son surnom de Moïse. Après les conflits, elle s’est impliquée dans la lutte pour le droite de vote des femmes. Elle est décédée d’une pneumonie en 1913.

La femme noire qui montra le chemin de la liberté – Harriet Tubman est un roman de la collection Histoire et société des éditions Oskar. Il s’agit donc d’un texte d’une cinquantaine de pages, suivi d’un dossier montrant ce qu’il se passait dans le monde à l’époque du récit. En plus de quelques précisions sur l’esclavage et la guerre de Sécession, il est aussi question du dollar, du jean, des Quakers, de La case de l’oncle Tom et de quelques personnalités comme Sitting Bull, Calamity Jane ou John Brown. L’histoire d’Harriet Tubman est écrite par Eric Simard. Il a fait le joli choix d’utiliser sa fameuse cicatrice à la tête pour la narrer. Après tout, elle est le symbole de ce qui marque, de ce qui fait que certaines choses sont impossibles à oublier, de ce qui fait avancer, de ce qui doit être transmis. Le texte est court mais le contenu est évidemment très fort. Le lecteur ne peut qu’être subjugué par ce qu’a réalisé Harriet. Son destin est fascinant et inspirant. De plus, il est ici illustré en couleurs. Un excellent ouvrage !

Présentation de l’éditeur :
Née aux alentours de 1822 sur le territoire des États-Unis d’Amérique, Harriet Tubman a d’abord été une esclave noire. Elle s’est évadée en 1849 pour devenir libre. Elle a ensuite risqué de nombreuses fois sa vie pour guider d’autres esclaves vers la liberté. Engagée dans les combats pendant la guerre de Sécession, elle a lutté pour obtenir l’abolition de l’esclavage. Militante infatigable, elle a enfin œuvré pour l’émancipation des femmes américaines. Le destin héroïque de la « Moïse du peuple noir ».

Oskar éditeur

Publicités

12 réflexions au sujet de « La femme noire qui montra le chemin de la liberté – Harriet Tubman »

Répondre à entrelespages Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s