Romans français

Le grand Cœur

Le Grand Cœur a été lu avec le club de lecture pendant l’été 2017.

Jacques Cœur était un financier au service de Charles VII. Il a été son monnayeur puis son argentier. C’est lui qui a instauré les échanges avec l’Orient qui ont permis l’arrivée d’épices et de tissus magnifiques. Entre autres « produits ». Son immense organisation commerciale permit à Jacques de devenir riche. À tel point qu’il prêta de l’argent au roi pour les armées alors impliquées dans la Guerre de Cent Ans. Jacques était marié à Macée de Léodepart avec laquelle il eut cinq enfants. Pour ses projets, il quittait régulièrement sa famille et pour de longue périodes. Jusqu’à ne plus la revoir. Et si lui avait envie d’un mode de vie simple tout au long de ses pérégrinations, Macée, elle, profitait de la fortune de son époux. Ils ont dirigé ensemble les travaux du palais Jacques Cœur à Bourges. Jacques eut des maîtresses. Parmi elles : Agnès Sorel, la première favorite de l’Histoire de France, « la Dame de beauté ». Leur histoire est belle et s’étend sur des années. La condition du marchand généra bien des jalousies, il fut accusé à tort de meurtre, eut des amendes à payer. Il fit plusieurs fois de la prison, fut libéré ou réussit à s’échapper. Il est mort sur l’île de Chios, en Grèce, en 1456.

Evidemment, résumer rapidement et correctement l’existence du célèbre négociant est impossible. Il ne s’agit là que d’un aperçu du personnage historique choisi par Jean-Christope Rufin dans les pseudo-mémoires intitulées Le grand Cœur. Quand le livre s’ouvre, Jacques est à Chios. Il sait que des hommes viennent pour en finir enfin avec lui. Il gagne alors tout le temps possible pour écrire, raconter ce qu’a été sa vie. Sa « biographie » est divisée en cinq parties. Celles-ci manquent parfois de chapitres plus courts, autrement découpés, et de repères temporels, mais elles n’en sont pas moins captivantes, absorbantes ! Car c’est une incroyable aventure que voilà. Et elle est portée par une plume magnifique, aussi travaillée, érudite, que souple. Le parcours de Jacques Cœur, sa sortie de sa condition, les réflexions qu’il émet sur le pouvoir, sa relation avec le roi, ce qu’il a permis dans le royaume et fait du royaume, et bien plus encore, tout cela transporte au 15ème siècle. Le lecteur est charmé et fasciné du début à la fin par chaque élément ou niveau du texte. L’épopée est fabuleuse !

Présentation de l’éditeur :
Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie et tente de démêler l’écheveau de son incroyable destin. Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la Guerre de Cent ans. Il a changé le regard sur l’Orient, accompagnant le passage des Croisades au commerce, de la conquête à l’échange. Comme le palais auquel il a laissé son nom, château médiéval d’un côté et palais renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Il a voyagé à travers tout le monde connu, aussi à l’aise dans la familiarité du pape que dans les plus humbles maisons. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-quatre ans. Au faîte de sa gloire, il a connu la chute, le dénuement, la torture puis, de nouveau, la liberté et la fortune. Cet homme, c’est Jacques Cœur. Il faut tout oublier de ce que l’on sait sur le Moyen Âge et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d’un roman picaresque, la précision d’une biographie et le charme mélancolique des confessions.

Lectures d’août 2017

Publicités

10 réflexions au sujet de « Le grand Cœur »

  1. Votre chronique est si enthousiaste qu’elle donne envie de découvrir ce roman dont le titre me plaît beaucoup !
    Je n’avais jamais entendu parler de cet personnage et pourtant, en vous lisant, on dirait qu’il a eu mille vies !
    Belle journée Pauline !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que je me suis dit que je n’avais pas vraiment entendu parler de cet homme avant et j’ai trouvé cela bizarre. Je l’avais croisé grâce à Secrets d’histoire (émission et magazine) et je suis ravie d’avoir fait plus ample connaissance !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s