C'est lundi, je dépoussière...

C’est lundi, je dépoussière…

C'est Lundi, je dépoussière..

Chaque lundi, Entre Les Pages vous propose d’anciens articles dont le texte et la mise en page ont été rafraîchis. Qu’il y ait 2, 3, ou 4 articles, le but est de vous faire découvrir ou redécouvrir des livres très différents. J’espère que cela vous plaira ! Vous pouvez lire et commenter les avis ici, ils se trouvent à la suite les uns des autres, ou cliquer sur les couvertures ci-dessous pour accéder aux chroniques en elles-mêmes. Belle lecture à tous ! Au programme aujourd’hui :


Les Colombes du Roi-Soleil, la BD
Louise, Hortense, Isabeau, Charlotte et les autres, les Colombes du Roi Soleil, sont éduquées à Saint-Cyr, dans l’école tenue par Madame de Maintenon. Y sont accueillies les jeunes filles dont les pères, nobles, sont morts, toujours au service du roi ou ruinés…

Héroïnes d’une grande série de romans, les personnages d’Anne-Marie Desplat-Duc ont désormais pris vie sous coup le crayon de Mayalen Goust dans une bande dessinée dont le scénario est une adaptation de Roger Seiter. L’histoire est la même, l’ambiance fraîche et espiègle qui y règne est fidèle à celle qu’ont déjà forgé ses belles jeunes filles en quête de vie, d’amour et de sensations.

Le vrai délice de ces nouvelles aventures c’est évidemment l’image, la naissance des Colombes en couleur et en mouvement par un esprit qui a su capter leur légèreté et leur force, leur naturel – Quelles mèches de cheveux sauvages et chic !- et leurs minois d’enfants en train de se métamorphoser en visages de femmes. Élégantes, raffinées, très douces et pleines de caractère aussi, elles renaissent avec cette même verve et cette même beauté qui ont fait l’éclat des romans.

Les comédiennes de Monsieur Racine
Présentation de l’éditeur :
Quatre jeunes filles rêvent d’aventure et de succès. Élevées aux portes de Versailles, ces colombes du roi-soleil volent vers leur destin. Le célèbre monsieur Racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de madame de Maintenon, les colombes du roi-soleil. L’occasion idéale pour s’illustrer et, qui sait ?, être remarquée par le roi. L’excitation est a son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d’entre elles ?

Le secret de Louise
Présentation de l’éditeur :
Grâce à ses talents de chanteuse, Louise est remarquée par la Reine d’Angleterre, qui lui demande de devenir sa demoiselle d’honneur. Elle quitte à regret Saint-Cyr et ses amies. Mais, très vite, elle fait des rencontres passionnantes et des découvertes qui vont l’aider à lever le voile sur le mystère qui entoure sa naissance…

Charlotte, la rebelle (un avis plus complet)
Présentation de l’éditeur :
Charlotte a été envoyée à Saint-Cyr par un marquis, ami de son père, qui a sauvé sa famille des persécutions contre les protestants mais voulait l’épouser. Rêvant d’une autre vie, Charlotte s’enfuit et se rend à la cour de Versailles.

***

Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 3
L’aventure des Colombes du Roi Soleil en bande dessinée continue sa route. En 2013, Charlotte la rebelle raconte comment Mademoiselle de Lestrange s’est embarquée clandestinement sur L’Oiseau en direction du Siam afin de rapporter assez de richesses pour libérer de prison l’homme qu’elle aime, son cousin François. Cela fait maintenant plusieurs années que Charlotte échappe au marquis de Réaumont qui la veut pour épouse et qui n’aura aucun problème à obtenir l’accord du roi. Mais Charlotte est une jeune femme déterminée au caractère surprenant et, en tant qu’être libre, elle prend en mains les rênes de son existence. Comme ses amies, elle ne tient pas dans le moule qui lui a été attribué et montre que les femmes peuvent endurer et accomplir bien des choses.

De la resplendissante cour de Versailles au fabuleux royaume du Siam en passant par les conditions de vie à bord d’un navire, le scénario de Roger Seiter comble autant les connaisseurs des Colombes que ceux qui les découvrent sur ce support. Les illustrations de Mayalen Goust continuent de magnifier ces créatures au charme mordant. Légèreté, grâce et pommettes rosées s’allient aux regards décidés. Les planches sont toutes plus raffinées, arachnéennes les unes que les autres pour mettre en scène cet affranchissement périlleux et captivant.

Présentation de l’éditeur :
Charlotte a été envoyée à Saint-Cyr par un marquis, ami de son père, qui a sauvé sa famille des persécutions contre les protestants mais voulait l’épouser. Rêvant d’une autre vie, Charlotte s’enfuit et se rend à la cour de Versailles.

***

La figure jaune
La figure jaune est le titre d’une nouvelle d’Arthur Conan Doyle et aussi le titre d’un recueil de trois nouvelles qui compte également L’interprète grec et Le pouce de l’ingénieur. Ces histoires content les aventures du détective Sherlock Holmes, empereur de la déduction. Dans l’une, un mari demande l’aide de Watson et de son fidèle compagnon pour découvrir ce que lui cache sa femme, dans une autre il faut démêler une histoire de kidnapping puis finalement, Sherlock voit une machine hydraulique être le centre d’un terrible piège.

Ces récits sont courts et bien que Sherlock n’ait pas toujours besoin de mettre son « pouvoir » à l’épreuve et qu’il lui arrive aussi d’avoir tort, il s’agit de passer là un peu de temps, très excitant, auprès des deux héros et de participer à de sombres affaires. Il est toujours agréable de découvrir l’histoire de chacun des personnages ayant vécu de dures épreuves ou se doutant qu’un complot se trame. Le tout est dynamique, le suspense et les surprises sont au rendez-vous !

Présentation de l’éditeur :
Un secret lié à une effrayante figure jaune, un pouce tranché, un interprète grec mêlé à un odieux chantage… voilà de quoi éveiller l’intérêt de Sherlock Holmes. Assisté du fidèle Watson, le fameux détective entreprend d’élucider ces sombres énigmes. Mais les limiers les plus perspicaces peuvent parfois se tromper… Mystères, meurtres, enlèvements… Trois courtes aventures du plus célèbre des détectives, souvent imité, jamais égalé : « La figure jaune« , « L’interprète grec« , « Le pouce de l’ingénieur« .

***

Une affaire d’identité et autres aventures de Sherlock Holmes
Parmi les cinquante-six nouvelles dans lesquelles Sherlock Holmes brille grâce à ses talents de déduction, l’une d’entre elle s’appelle Une affaire d’identité. Elle donne son nom au recueil publié par les éditions Folio. Dans celui-ci se trouvent aussi les histoires intitulées L’homme à la lèvre tordue et Le pouce de l’ingénieur. Cette dernière fait également partie du recueil  La figure jaune publié aux éditions Folio Junior.

Petit ouvrage au prix attractif de deux euros seulement, Une affaire d’identité et autres aventures de Sherlock Holmes regroupe donc trois enquêtes qui requièrent toute l’attention du célèbre détective. Si le lecteur perce rapidement les mystères qui viennent se présenter à la porte de Holmes et de son ami Watson, il est toujours aussi grisant d’accéder à leur déductions et surtout de partager leurs moments de complicité. Se plonger dans ces récits c’est retrouver un bon vieux fauteuil, dans une pièce dans laquelle plane une odeur de tabac bien familière et entendre, au loin, un air de violon. Voilà un échantillon tout à fait plaisant du canon de Sherlock Holmes, un extrait qui tient bien chaud.

Présentation de l’éditeur :
Quel ignoble individu a bien pu abandonner cette jeune femme devant l’église le jour de son mariage ? Pourquoi ce mendiant repoussant et difforme aurait-il assassiné Neville St Clair ? Et qui a si terriblement mutilé ce patient du docteur Watson ? Autant de problèmes que le plus célèbre des détectives devra résoudre !

***

The Agency, Tome 1 : A Spy in the House
Mary Quinn allait être pendue… Sans l’Agency et la personne d’Anne Treleaven, elle ne serait plus de ce monde. Celle-ci va lui permettre d’avoir une éducation et plus tard, de devenir agent secret. Au service de sa majesté, son histoire commence chez Mr et Mrs Thorold dans un Londres victorien affecté par l’affreuse odeur qui émane de la Tamise et la terrible chaleur ambiante qui ne fait qu’empirer les choses. Elle débute également auprès de James Easton, un personnage séduisant qui enquête lui aussi sur le couple et qui lui propose de travailler avec elle. Mais le secret de l’Agency ne doit pas être révélé. S’en suivent des aventures exaltantes, trépidantes et dangereuses dans lesquelles elle se sert de sa condition de femme pour tromper son monde et résoudre ses enquêtes. Le charme de ce roman tient à son atmosphère, à son décor, à la jolie place d’aventurière accordée à la femme. Cette entreprise nerveuse et intelligente met en scène une jeune héroïne pleine de vie, de bagou et de détermination dans un vieux Londres qui encourage le maintien des principes et traditions. Fait d’un bon rythme, de suspense et de surprises, le récit est subtile et agréable à la fois. Voilà un excitant séjour au dix-neuvième siècle!

A spy in the house
Présentation de l’éditeur :
Première Mission de Mary Quinn pour l’Agency, institution au service de Sa Majesté : s’infiltrer comme demoiselle de compagnie chez Henry Thorold, soupçonné de trafic illicite. Mais dans cette maison où se croisent membres et amis de la famille – dont le troublant James-, Mary n’est pas la seule à masquer ses véritables intentions…

***

The Agency, Tome 2 : The Body at the Tower
Mary Quinn a une nouvelle mission ! En effet, un des maçons a été retrouvé mort sur le chantier de la tour de Big Ben. Mais pour faire correctement son travail, l’héroïne de Y S Lee doit se déguiser de nouveau en garçon pauvre et ainsi retrouver un style de vie qu’elle a un jour malheureusement connu. Bien qu’inquiètes pour son état d’esprit, Felicity et Anne, la laissent couvrir cette enquête comme elle l’entend. Ce à quoi Mary ne s’attendait sûrement pas c’était de retrouver James Easton, sur les lieux qu’elle a infiltrés.

Un « retour aux sources » qui dénonce la pauvreté, des questions d’identité, le cœur brûlant d’amour mais un lourd passé, un métier qui doit rester secret et un meurtrier qui doit être retrouvé. Les affaires de Mary Quinn ne sont pas simples. Tant de choses en train de bouillir en elle. Cependant, rien de tout cela n’empêche pas ses aventures d’être toujours aussi entraînantes et elle d’être de plus en plus touchante. Être de nouveau à ses côtés est un pur bonheur. Tout comme retrouver Mr Easton et Londres, même si la ville est encore un peu poisseuse et l’odeur de l’eau de la Tamise insupportable. Le récit est fluide, les chapitres s’enchaînent parfaitement. Ils savent garder le mystère mais aussi émoustiller les lecteurs tout comme il faut. Une trilogie décidément très réjouissante !

Présentation de l’éditeur :
Été 1859. Le cadavre d’un maçon a été découvert au pied de la tour de Big Ben, en pleine construction. S’agit-il d’un accident, d’un suicide…ou d’un meurtre? L’enquête menée par Scotland Yard ne permet d’apporter aucune preuve concluante pour le savoir. On murmure même qu’un fantôme rôde sur le site…Pour dénouer le vrai du faux, il faudrait s’infiltrer sur le chantier et se mêler aux ouvriers. C’est la nouvelle mission de Mary Quinn, membre de l’Agency, organisation d’agents secrets exclusivement féminins. Se faisant passer pour un jeune apprenti, elle tente de recueillir des informations. Mais un nouveau venu est recruté pour établir un rapport sur la sécurité du chantier : nul autre que le séduisant James, qui perce immédiatement à jour la couverture de Mary

Featherduster

2 réflexions au sujet de « C’est lundi, je dépoussière… »

  1. Ah, Les colombes du Roi-soleil ! Ma nièce en était fan ❤
    Je ne connais pas du tout The agency mais quelle bonne idée, une femme détective.
    Il y a un petit côté Enola Holmes…
    Belle journée Pauline !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s