Romans étrangers

Mississippi (Mudbound)

Dans le Sud des États-Unis, après la Seconde Guerre mondiale, Laura tente d’élever ses filles au mieux dans la ferme dont son mari a fait l’acquisition sans lui en parler. Dans la saleté tenace, loin de la civilisation et de l’éducation qu’elle-même, diplômée de l’université, a pu recevoir. Chaque jour, elle doit aussi faire avec Pappy, son beau-père fainéant et raciste. Henry, lui, travaille dur, aime sa terre et veut la faire prospérer. Mais tout en oubliant de prendre en compte le bonheur de sa famille ou le bien-être de ses employés. Hap et Florence travaillent pour les McAllan mais en attendant de pouvoir acheter et cultiver leur propre terre. Ils se languissent également du retour Ronsel, leur fils aîné devenu un héros de l’autre côté de l’Atlantique.

Jamie est le frère de Henry. Lui aussi a combattu les nazis. Autrefois fringant et irrésistible, il est aujourd’hui fatigué, hanté et il boit pour oublier. Quand Ronsel et Jamie rejoignent leur famille, il pourrait être question de tournant voire de renaissance pour Laura et les Jackson. Mais le Mississippi est encore boueux, abominablement intolérant et plus que dangereux. L’un est redevenu un noir à qui l’on interdit d’utiliser l’entrée principale de l’épicerie, l’autre est blanc mais totalement incompris par ceux restés loin des bombes et des morceaux de cervelles qui tachent les uniformes. La lumière ne peut définitivement pas pénétrer ce monde et combattre la sauvagerie qui le caractérise.

Mississippi est le premier roman d’Hillary Jordan. Laura, Jamie, Henry, Hap, Florence et Ronsel s’y partagent la narration. Entremêler et dévoiler ainsi leur destin permet au lecteur de se mettre à la place de chacun. C’est un processus intellectuel nécessaire à la lecture d’une histoire terrible et complexe comme celle-ci. Lecture durant laquelle les odeurs et la saleté semblent surgir des pages. Autant que le mépris et la violence dont les hommes sont capables et qui créent tant de colère et de dégoût. Les mots de l’auteur sont toujours justes, toujours forts et forgent un récit aussi captivant et poignant que réaliste. En 2017, Mississippi est devenu un excellent film distribué par Netflix sous son titre original : Mudbound. Au même moment, l’auteure travaille à une suite, Fatherlands, qui se concentre sur le personnage de Ronsel et les conséquences de l’histoire d’amour qu’il a vécue pendant la guerre.

Présentation de l’éditeur :
Dans le Vieux Sud sauvage des années 40, Laura et Henry luttent pour élever leurs enfants sur une terre ingrate. Laura sait qu’elle ne sera jamais heureuse dans cette ferme isolée et sans confort. Lorsque deux soldats rentrent du front, elle se sent renaître peu à peu. Empoisonné par le racisme, cet univers de boue, de désirs et de mort verra la sauvagerie tout emporter…

Lectures de décembre 2017

Publicités

6 réflexions au sujet de « Mississippi (Mudbound) »

  1. J’aime souvent tous les romans qui portent sur ce thème et votre chronique donne envie d’en savoir davantage.
    Petite, j’avais été bouleversée par La case de l’Oncle Tom qui a probablement marqué mes futures lectures.
    A bientôt Pauline !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s