Audren·Romans jeunesse

La petite épopée des pions

Sasha et tous les autres Sasha habitent dans un coffret. Ils ne le quittent que lorsque La Main les pose sur les cases blanches et noires. Et lors de ces sorties, jamais les Sasha blancs ne vont sur les cases noires et les Sasha noirs sur les cases blanches. Lorsqu’elle a fini de jouer avec eux, La Main les remet dans leur boîte. Dans les ténèbres. Sasha (le Sasha du début) n’en peut plus de cette vie et veut explorer le Géant-Monde plutôt que de le voir, et de manière limitée, à l’occasion. Lorsqu’il annonce aux autres Sasha qu’il a décidé de partir, tout le monde trouve cela absurde et surtout personne ne croit son rêve possible. Comment un pion, sans bras, sans jambes, peut-il bien réaliser cela ? Bientôt, un événement incroyable, impensable se produit…

La petite épopée des pions est un récit écrit par Audren et illustré par Cédric Philippe. Publié aux éditions MeMo dans la collection Petite polynie, il est une aventure sur la liberté, les choix, l’identité, le rêve. Ce dont l’homme se voit souvent privé dans une société standardisée, une société qui le commande la plupart du temps, même sans qu’il le réalise. Des pions sont les héros de cette merveilleuse histoire d’émancipation ! C’est aussi surprenant que malin. Une idée formidable qui rappelle que peu importe les capacités et les possibilités de chacun, le pouvoir et la force du rêve, de l’espoir, la détermination et la foi en soi rendent l’impossible possible, plus que possible. Les décors offerts à Sasha sont à la mesure de son envie et de son abandon à l’existence véritable. À croire qu’il est possible de voir de la couleur sur des images en noir et blanc. Comme c’est beau, doux, poétique, vivant, lumineux, grand, fort. Comme cela mène vers le haut !

Présentation de l’éditeur :
Sasha habite dans un beau coffre en bois de rose, en compagnie d’autres Sasha noirs et blancs. Parfois, La Main lui fait prendre l’air en le déplaçant sur un damier, puis elle le range soigneusement. Sasha, comme tous les Sasha, sait qu’il doit respecter la règle du jeu : obéir sur sa case. Il y a bien le Géant-Monde ailleurs, plus loin, mais cela voudrait dire s’aventurer et probablement mourir et, surtout, abandonner le meilleur des mondes. Un jour, pourtant, Sasha décide de tout quitter. Lui, il a envie d’imprévu et de sentir le vent de la liberté sur son bois. Décidément, il est bizarre, avec son minuscule défaut sur la tranche, disent les autres Sasha. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que Sasha est un héros prêt à aller au bout de ses rêves. Justement, une drôle de chose totalement inattendue, carrément inimaginable, est en train de se produire…

Lectures de janvier 2018

Publicités

2 réflexions au sujet de « La petite épopée des pions »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s