Partenariats·Partenariats Sonatine·Romans étrangers

L’accusé du Ross-Shire

Graeme Macrae Burnet est né en Ecosse, en 1967. En faisant des recherches sur ses ancêtres, il est tombé sur le manuscrit de Roderick Macrae, accusé de trois meurtres en 1869 alors qu’il n’avait que 17 ans. Roderick n’a jamais nié ces atrocités. Il a raconté son histoire comme le lui a demandé son avocat, a attendu son procès et sa sentence. Cela a t-il été la peine capitale ? Certains ont-ils pensé qu’il était fou ? Avant de savoir quel fut son sort, la lecture de son récit plonge le lecteur dans la vie des fermiers dans les Highlands au dix-neuvième siècle. Elle est rude, sans issue pour les nouvelles générations. L’existence de Roderick est rapidement difficile. De la perte de sa mère lors d’un accouchement au refus de la jolie Flora de s’unir à lui, en passant par les exigences du nouveau constable qui prenait un plaisir visible à malmener les Macrae. Un jour, Roderick n’a plus supporté ce que l’existence lui avait réservé.

L’accusé du Ross-Shire est un roman déstabilisant dans sa forme et dans son fond. Il est facile de se dire qu’il est construit « comme aucun autre livre », c’est peut-être même le cas. Pour commencer, cette histoire est-elle vraie ? Après une introduction de l’auteur jetant justement le mystère sur la véracité de l’intrigue, place aux écrits de Roderick. Puis au procès et aux témoignages. Avec entre eux un glossaire des termes d’un temps révolu. À la toute fin le sort de Roderick est révélé et expliqué. Il ne faut pas lire ce livre pour son suspens, pour subir révélation après révélation. Il s’agit d’un thriller captivant, oui, mais un thriller historique qui ne demande qu’à absorber ceux qui se penchent dessus pour explorer avec eux une époque, ses usages, sa façon de juger, d’appliquer les lois, ses visions médicales, psychiatriques. Roderick n’a aucun pouvoir. Il vient d’une classe dont on s’occupe peu. Voilà ce qu’il a vécu, ce qu’il a fait, ce qu’on a dit de lui, ce qu’on a conclu de lui, ce qu’il est advenu de lui. Dégoût, émotion, frustration et questions naissent, et forment ici comme un seul et perturbant sentiment.

Présentation de l’éditeur :
Alors qu’il fait des recherches généalogiques sur ses ancêtres écossais, Graeme Macrae Burnet découvre des archives relatives à une étrange affaire. En 1869, Roderick Macrae, dix-sept ans, a été arrêté après un triple assassinat dans un village isolé des Highlands. Dans un document écrit, le jeune homme relate sa vie et ses meurtres, sans jamais donner le moindre détail sur ses mobiles. Hormis ce récit, aucune preuve tangible de sa culpabilité n’a été trouvée. Était-il tout simplement fou ? Graeme Macrae Burnet nous livre toutes les pièces du procès : témoignages, articles de journaux, rapports des médecins. Peu à peu, le doute s’installe. Le récit de ces crimes est-il bien l’œuvre de ce jeune garçon, a priori illettré ? S’agit-il d’un faux ? Si c’est le cas, que s’est-il réellement passé ? La solution semble se trouver dans la vie de cette petite communauté repliée sur elle-même, où chacun doit rester à sa place, sous peine de connaître les pires ennuis.

sonatine-logo

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’accusé du Ross-Shire »

  1. Il a l’air si intrigant ! J’aime ce genre de polar même si la forme semble vous avoir déstabilisée.
    Il faudrait que je le trouve !
    A bientôt, Pauline.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s