Le coin des BD, Mangas...

Indeh – Une histoire des guerres apaches

1872. Territoires apaches. La famille de Goyahkla est massacrée. Celui qui ne s’appelle pas encore Geronimo décide alors qu’il est temps de réunir les tribus pour obtenir vengeance et s’allie au grand chef Cochise pour attaquer les mexicains. C’est par le village d’Azripe que tout commence. Puis, un certain calme s’installe. Avant que Cochise en personne ne soit trahi, qu’on l’accuse à tort d’avoir enlevé un enfant blanc et que beaucoup des siens ne perdent la vie. Les conflits reprennent de plus belle sur deux décennies.

Indeh, « les morts », est une bande dessinée écrite par l’acteur, metteur en scène, scénariste et auteur Ethan Hawke, et illustrée par Greg Ruth. Elle est préfacée par Douglas Miles, américain natif, fondateur d’Apache Skateboards et Apache Skate Team. La postface, quant à elle, est d’Ethan Hawke lui-même. Il a souhaité expliquer comment et pourquoi un tel ouvrage lui tenait à cœur. C’est d’une manière très touchante qu’il se dévoile ici et déclare que « cette histoire doit être racontée encore et encore, jusqu’à ce que les noms de Geronimo et Cochise soient devenus aussi familiers que ceux de Lincoln et Washington ». Car Indeh est en effet là pour montrer de quelle manière les colons blancs se sont emparés des terres sur lesquelles vivaient les Amérindiens. Les pages que le lecteur tourne, en étant en admiration devant les splendides dessins, font partie de celles dont il est dit qu’elles sont dures mais nécessaires. La violence n’est néanmoins jamais célébrée. C’est du point de vue apache que l’Histoire se reproduit ici, que justice est rendue. Quel travail d’accompli ! Quel message ! Quelle fresque inoubliable ! Si loin de ce que de nombreux de films, surtout, ont malheureusement implanté dans l’esprit de beaucoup.

Présentation de l’éditeur :
Année 1872. Au cœur des territoires apaches – vaste région déchirée par des décennies de guerres -, Goyahkla, jeune et brave parmi les braves, vient de perdre sa famille et tout ce qui lui était cher. Une vision l’amène à rejoindre le chef apache Cochise. Il prend ensuite la tête d’une attaque contre le village mexicain d’Azripe, où il fait montre d’un courage insensé. Ce jeune guerrier est dès lors à jamais transformé : Goyahkla sera désormais Geronimo, héros de tous les Indiens d’Amérique du Nord.  Cette attaque n’est qu’un épisode d’un très long combat. Le mot Indeh, qui signifie « les morts », monte aux lèvres des Apaches, chaque fois qu’ils se battent contre l’ennemi et perdent des êtres chers, en défendant leur terre et leur culture. Le jour où une paix durable semble avoir été atteinte, la guerre paraît enfin terminée… Mais en est-il vraiment ainsi ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Indeh – Une histoire des guerres apaches »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s