Chroniques de San Francisco·Romans étrangers

Babycakes

Quand s’ouvre Babycakes, Mary Ann est très prise son travail. Brian, lui, désire un enfant plus que tout. Michael, seul, a bien du mal à faire des choses concrètes ou prometteuses pour son avenir. Frannie vit avec sa fille, les jumeaux et D’Orothea. Quand s’ouvre Babycakes, la tribu est cependant aussi sans nouvelles de Mona et en deuil… Sans compter sur Connie, l’amie de Mary Ann, qui revient vers elle avec une surprise ou la venue d’Elisabeth II qui secoue tout San Francisco.

De la Californie à Londres, entre une virée dans la Vallée de la Mort, la visite plus que surprenante d’un château, des manigances ridicules mais terribles aussi ou des secrets de famille lourds à porter, le groupe d’amis et les nouveaux arrivants : Simon, Miss Treves, Teddy, vivent des aventures qu’ils n’auraient pas été capables d’imaginer, qui vont au-delà de leurs espérances ou qui ne se déroulent pas comme ils l’auraient souhaité. Dans tous les cas, elles créent de nouveau un impressionnant tourbillon émotionnel. Car Babycakes est le quatrième livre des Chroniques de San Francisco. Mais le renouvellement est clairement là. Armistead Maupin parle du désir de devenir parents, d’enfants battus, de la famille, de cultures différentes, de la mort, de choses qui doivent rester cachées, de carrière, de féminisme, du statut d’homme au foyer, de drogue. Cette fois, le Sida pointe aussi le bout de son nez. Le cocktail présenté ici est un mélange de drames, de moments terribles et de moments magiques qui s’enchaînent par chance, malheur ou justice. Le lecteur passe des larmes aux éclats de rire. La clairvoyance de Mrs Madrigal et l’humour de Michael, entre autres nombreux charmes de cette série de romans, sont encore une fois irrésistibles. Et puis, à la fin, c’est aussi une nouvelle ère qui semble s’ouvrir pour tous. Que demander de plus ?

Présentation de l’éditeur :
A l’aune des années 80, les trentenaires du 28 Barbary Lane peinent à s’assagir. Toujours célibataire, Michael bouscule sa vie et part à Londres pour un improbable échange d’appartement. De son côté, Mona, fauchée, entame une étrange relation avec un Lord… Dans la nostalgie des seventies, San Francisco vibre à tout rompre au rythme de cette tribu loufoque.

La série de livres d’Armistead Maupin contient 9 tomes :


La biographie d’Armistead Maupin :

D’autres romans d’Armistead Maupin :

Publicités

4 réflexions au sujet de « Babycakes »

  1. J’admire tellement les auteurs qui réussissent à poursuivre une saga autour de leurs personnages sans que le lecteur ne se lasse et qu’il soit au contraire conquis à chaque nouveau tome !
    Un vrai tour de force ❤
    Merci pour la découverte, encore une fois !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un plaisir, Nancy. Je ne pensais pas aimer autant cette série de livre, je devais juste lire le premier tome à la base. Je ne comprendrais pas qu’on s’ennuie à la lecture du 3 ou 4 ou 5 ème tome, l’auteur est vraiment doué !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s