Chroniques de San Francisco·Romans étrangers

D’un bord à l’autre

Le vent a quelque peu tourné au 28 Barbary Lane. Mary Ann et Brian n’y habitent plus. Ils vivent dans un immeuble plus chic que lui aime moyennement. D’ailleurs, ces derniers temps, Brian n’est pas en forme physiquement et une grosse peur s’empare de lui. Mary Ann, elle, est une star de la télévision. Shawna est appelée Puppy par ses parents qui ont donc trouvé comment ne pas utiliser son prénom qu’ils n’aiment pas. Michael vit avec la séropositivité. Frannie, s’est remariée et boit beaucoup. Dede et D’Orothea se rendent à Wimminwood, un camp de loisirs réservé aux femmes, pour quelques jours. Tout cela pendant que Mrs Madrigal mène un combat de la plus haute importance ! Thack, Booter et Wren sont les petits nouveaux de ces nouvelles aventures. Le premier montre que l’amour entre deux hommes est encore possible en dépit de la maladie, le deuxième est membre du Bohemian Club comme l’était Edgar, et la dernière est mannequin pour femmes fortes.

D’un bord à l’autre (Significant Others) est le cinquième livre des Chroniques de San Francisco. L’intrigue se déroule en 1985 et le quotidien est de plus en plus lourd, grave pour plusieurs raisons. L’une d’entre elle est le Sida qui est, cette fois, très présent, traumatisant et nouvelle source de discrimination. La solidité des couples est mise à l’épreuve, la survivance du 28 Barbary Lane comme tous l’aiment également. Un nouvel équilibre a besoin de s’instaurer chez les personnages d’Armistead Maupin. Heureusement, ils s’aiment et se soutiennent toujours autant. Et derrière les angoisses et les tensions, il y a le temps, la réflexion, la sincérité et les projets pour l’avenir. Est-ce toujours aussi enivrant de se retrouver aux côtés de Mary Ann, Anna, Brian, Michael et les autres ? La réponse est clairement oui ! Premièrement, penser à les abandonner en si bon chemin est trop déchirant. Ils sont désormais bien plus que des êtres de papier. Ensuite, la découverte d’une époque continue. Elle fait s’inquiéter le lecteur, le met en colère, le frustre. Mais l’intrigue le fait aussi rire et s’émouvoir. Elle l’entraîne, le surprend, le fait espérer pour untel ou untel. La fougue ne peut pas s’éteindre. Au contraire, le talent de l’auteur fait sans cesse grandir l’intérêt pour l’univers qu’il a crée et qu’il ne cesse de peaufiner. Que du bonheur, encore une fois !

Présentation de l’éditeur :
Les années 80 embarquent la joyeuse famille de Barbary Lane dans leur fièvre bariolée, où cohabitent conservatisme reaganien et festival lesbien. Tandis que Mary Ann poursuit son rêve de gloire, la cosmique Mme Madrigal mène une résistance farouche contre la municipalité. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire risque fort d’en troubler plus d’un…

La série de livres d’Armistead Maupin contient 9 tomes :


La biographie d’Armistead Maupin :

D’autres romans d’Armistead Maupin :

Publicités

4 réflexions au sujet de « D’un bord à l’autre »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s