Le coin des BD, Mangas...

Mujirushi – Le signe des rêves, Tome 1/2

Takashi a une entreprise de sandales et il est le plus honnête des hommes. Mais voilà, un jour, il décide de faire comme bien d’autres en difficultés et de frauder le fisc. Il perd alors tout : travail et femme. Il reste seul avec sa fille Kasumi. Peu de temps après, une opportunité se présente à lui, elle paraît bonne mais n’aboutit malheureusement pas. Takashi se met alors à suivre un étrange symbole qui l’emmène vers un homme énigmatique à souhait. Ce dernier a un service à lui demander et accepter pourrait lui rapporter gros. Pour cela, Takashi et Kasumi doivent se rendre à Paris et plus précisément au Louvre.

Mujirushi ou Le signe des rêves est un manga de Naoki Urasawa, l’auteur de Billy Bat, Pluto, Monster, 20th Century Boys. Des clins d’œil parsèment d’ailleurs Le signe des rêves, paru en août 2018 en France. Les lecteurs de l’auteur les apprécient, ils ne perturbent en rien la lecture des novices de son univers. C’est également ce qu’il se passe pour un élément important du récit. En effet, pour cette histoire divisée en deux parties, coédition entre les éditions Futuropolis et les éditions du Louvre, l’auteur et illustrateur a utilisé un personnage culte de Fujio Akatsuka : Iyami. C’est lui qui prétend pouvoir sauver Takashi de la pauvreté. C’est lui qui le mène sur un terrain aussi dangereux que mystérieux. Il n’est pas facile de s’attacher à ces deux personnages masculins. Leur comportement ou leurs choix sont quelque peu déstabilisants. Les anecdotes d’Iyami sont cependant amusantes, donnent l’occasion de visiter le Louvre et de penser un peu à l’art. C’est en plus dans les dernières planches (elles, sont impeccables, franches, dynamiques, expressives du début à la fin) que l’intrigue décolle réellement, que le lecteur a enfin l’impression d’être dans le livre qu’il a imaginé. Il attend donc à ce stade une deuxième et dernière partie plus palpitante qui serait même capable de lui faire reconsidérer ce premier morceau, qui lui mette un tout tout à fait censé entre les mains.

Présentation de l’éditeur :
Une famille.
Un tableau.
Un mystérieux individu.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s